Ce lundi 24 décembre, l’ensemble des députés présents à l’hémicycle ont accordé un vote favorable pour l’adoption des conventions minières ci-après : convention minière ferroviaire et de raffinerie entre la république de Guinée et le consortium Société Minière de Boké (SMB)- Winning, pour la construction et l’exploitation d’une mine de bauxite, d’une ligne de chemin de fer et d’une raffinerie d’alumine dans la région de Boké ; convention minière entre la république de Guinée d’une part, Bauxite Kimbo S.A.U et Bauxite Kimbo Limited d’autre part, pour l’exploitation de gisements de bauxite dans les préfectures de Télimélé, Fria et Dubréka ; Convention de base amandée et consolidée entre la république de Guinée d’une part, la société de développement des mines internationales HENACHINE Guinée S. A d’autre part, pour la construction et l’exploitation d’une mine de bauxite, d’une usine d’alumine et d’un chemin de fer.

Dans ses explications, le président de la commission mines et industries à l’assemblée nationale, l’honorable Senkoun Camara a mis un accent particulier sur le projet de la Société Minière de Boké (SMB) qui, selon lui, permet à la Guinée d’être le plus grand exportateur de la bauxite au monde. « Ce projet est extrêmement important, car il va désenclaver la zone de Télimélé, de Boké et de Boffa. À sa phase de construction, ce projet va créer 9.000 emplois directs, 50.000 emplois indirects et 5.000 emplois à la phase d’exploitation. À cela s’ajoutent des revenus importants pour le gouvernement jusqu’à hauteur de 3,3 milliards UDS. En plus, il y aura un développement intégré de désenclavement de la zone du projet avec un grand projet agricole tout le long du chemin de fer », a-t-il fait savoir.

Parlant du projet HENACHINE, le député Sékoun Camara a précisé que c’est un projet qui se situe également dans la zone de Boké et de Télimélé avec un investissement de 3 milliards de dollars et des retombées estimées à 15.000 emplois créés à la phase de construction et à la phase d’exploitation. « En plus de cela, dit-il, ce projet va engranger trois milliards de dollars pour le gouvernement guinéen »

Pour ce qui concerne le projet d’exploitation de la mine de Kimbo, le président de la commission mines et industries à l’assemblée nationale a également souligné l’importance de ce projet qui, selon lui, va désenclaver la préfecture de Télimélé qui est une préfecture déshéritée, mais aussi Fria et Dubréka. « L’investissement sera de 350 millions de dollars, avec une création de 3.500 emplois. Les revenus de l’État seront à hauteur de 1 milliard 358 millions dollars, mais aussi la construction d’une route de 90 km avec des installations portuaires et une grande contribution au développement local », a précisé l’honorable Sékoun Camara.

Avant d’inviter leurs députés à soutenir l’adoption de ces trois nouvelles conventions minières, les représentants des différents groupes parlementaires, profitant de la présence du ministre en charge des mines, ont insisté sur le respect strict du contenu local et de la biodiversité dans les zones minières.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici