Les députés issus des partis politiques de l’opposition (UFDG, UFR, UDG, UPG), membres des groupes parlementaires Libéral démocrate et Alliance républicaine, dans une déclaration rendue publique, ont annoncé la suspension de leur participations aux activités de l’Assemblée nationale. Cette annonce a été faite, ce vendredi 11 octobre 2019, à l’occasion d’un point de presse qui s’est tenu au bureau du groupe parlementaire Libéral démocrate.

En 18 points, ces parlementaires de l’opposition ont justifié cette suspension par entre autres : la violation systématique de la Constitution et des autres Lois de la République par le Gouvernement et sa majorité parlementaire ;  la décision du Président de la CENI fixant la date du 28 décembre pour les élections législatives ; la position exprimée par le Président de l’Assemble Nationale et certains membres de la majorité parlementaire dans le cadre des consultations engagées par le Premier ministre ou considérant que l’élaboration d’une nouvelle Constitution suppose la rupture de l’ordre constitutionnel en vigueur, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Cette suspension intervient quelques jours après la rentrée de la deuxième session parlementaire dite session budgétaire.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire