Il est des vérités qu’il ne faut pas rappeler au principal parti de l’opposition guinéenne. Ça, Rachid N’Diaye, ministre de la Communication l’a appris à ses dépens, dimanche 4 décembre, à l’Assemblée.

En effet, répondant à une question d’un député, l’ancien journaliste de la presse internationale a rappelé que ‘‘depuis l’avènement de la troisième république (le pouvoir d’Alpha Condé, NDLR), aucun journaliste n’a été enfermé par le régime, aucun journaliste n’a été tué, le seul journaliste tué, l’a été tué au siège d’un parti politique de l’opposition’’.

Il n’en fut pas plus pour que les députés de l’opposition prennent…les escaliers vers la sortie. Et pourtant ceci est une lapalissade : Le 5 février 2016, le journaliste de guinee7.com, Elhadj Mohamed Koula Diallo a été tué à bout portant au siège de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, laissant une fille de trois ans et une veuve. C’est ça qui est la vérité, comme le diraient les amis Ivoiriens.

Focus de guinee7.com