Dans la journée d’hier, mardi 29 décembre 2020, la société Rusal/Friguia a apporté un appui financier à plusieurs villages relevant de sa zone d’exploitation à Fria. La cérémonie de remise du montant de plus de 100 millions de francs guinéens a eu lieu dans la salle de conférence de ladite préfecture, en présence de madame la préfète, le maire de la commune urbaine, ainsi que des représentants des conseils des quartiers et des responsables de la société Rusal, rapporte Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Quatorze villages de la préfecture de Fria viennent de bénéficier d’une aide financière de plus de 100 millions de francs guinéens. Un montant qui constitue l’assistance matérielle au fonds d’appui au développement des infrastructures des collectivités impactées dans la zone de présence de Rusal. Il s’agit des villages de Kodekhouré, Fokibo, Doteba, Boudoubaga, Toundedokhodé, Kimbo, Kalema, Manga Mory, Kontagui, Touba, Kawounda, Vidéria Amina, Tabossy et Tigué.

Dans son discours de circonstance, monsieur Kanafotsky Yuriy, le Directeur général de Rusal/Friguia, s’est dit heureux de voir cette action devenir une coutume avant la fin de chaque année. « L’année dernière, nous avions organisé une remise d’une assistance aux sages des villages de notre zone de présence. Les fonds octroyés aujourd’hui par Rusal sont un geste de bonne volonté de la part de la société visant à développer la région. C’est une initiative caritative entreprise au-delà des obligations de Rusal. Ce qui se passe aujourd’hui est un pas supplémentaire vers le renforcement de l’atmosphère de paix sociale et d’harmonie entre les voisins les plus proches », a-t-il indiqué.

Par la même occasion, Kanafotsky Yuriy a rappelé plusieurs autres actions entreprises par sa société dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations de Fria. « Rusal a dépensé plus de 125 millions de dollars pour le redémarrage de l’usine Friguia qui est devenue une source de bien-être pour les populations de Fria. A l’heure actuelle, 1 400 personnes travaillent à l’usine ; et, encore 2 500 agents d’entreprise ont leurs emplois grâce au fonctionnement de l’usine… Aux cours des deux dernières années, six forages artésiens ont été forés et mis en service par l’usine dans six villages. Trois autres forages ont été récemment construits dans les villages de Manga Mory Tigué 1, Kontagui et seront remis à la population dans un proche avenir », a annoncé le DG de Rusal, en rappelant l’assistance matérielle aux communautés féminines agricoles dans l’achat de semences et de matériel agricole, ainsi que d’autres cadeaux faits aux communautés religieuses de Fria à l’occasion des fêtes religieuses.

Revenant sur la gestion de la pandémie Covid-19, le DG de Rusal a insisté sur le fait qu’en collaboration avec l’ANSS, sa société s’est impliquée dans le programme national de lutte contre la propagation du virus dans notre pays. « Comme l’a noté le président Alpha Condé dans une de ses allocutions à la nation, il existe aujourd’hui neuf centres spécialisés de traitement des patients atteints de Covid-19. Deux de ces neufs centres nationaux à Fria et à Kindia sont pleinement soutenus financièrement, techniquement et administrativement par Rusal. Il s’agit du Centre de Recherche en Epidémiologie, Microbiologie et Soins médicaux (CREMS) à Kindia dont le laboratoire a été le premier en Guinée à effectuer les tests Covid-19 en mars 2020; et le centre médical multifonctionnel à Fria créé sur la base de l’hôpital de Friguia. Ce centre dispose d’un niveau élevé de protection du personnel et comprend un service de traitement des maladies infectieuses autonomes, un point de contrôle sanitaire pour les infirmières, une salle d’observation et une salle de réanimation et de soins intensifs », dit-il.

Selon lui, les centres de Kindia et de Fria acceptent des patients avec un diagnostic confirmé de Covid-19, non seulement des préfectures voisines, mais aussi des coins lointains de la Guinée. « Actuellement, plus de 450 patients ont été traités avec succès dans nos centres médicaux de Fria et Kindia où, grâce au travail conjoint des médecins spécialistes russes et guinéens, ils ont réussi à vaincre cette terrible maladie », s’est-il félicité.

Au nom des bénéficiaires, le président du conseil de quartier de Tabossy 1, Seny Bangoura a remercié la société Rusal pour le geste. « Aujourd’hui, c’est un grand jour pour nous du fait que nous avons bénéficié d’une assistance sociale financière de la part de Rusal qui est notre partenaire privilégié à Fria. Cela nous réjouit à plus d’un titre. Nous sommes très contents parce que ça va droit au cœur et au bénéfice de toutes les populations qui sont riveraines et impactées par l’effet des carrières. Il ne s’agit pas d’un droit; mais, c’est un don qui sera au bénéfice de toutes nos populations », a promis le septuagénaire.

Même son de cloche du côté des autorités communales où le maire de la commune urbaine de Fria, Elhadj Lansana Boffa Camara, s’est dit réconforté par la sérénité qui a caractérisé l’année 2020. « Il fut des années passées, ça n’a pas été facile. Les gens en avaient fait un droit à eux. Difficilement ils ont compris que c’est une assistance purement financière pour qu’il y ait des très bons rapports entre les exploitants des carrières et les populations de l’environnement. J’en suis vraiment très satisfait et je demande aux populations de Fria d’être patient. De faire en sorte qu’il y ait de très bon rapport entre l’usine et les communautés qui entourent l’exploitation de l’usine », a-t-il demandé.

De son côté, madame la préfète de Fria, Hadja Nialen Condé a encouragé les communautés à privilégier le dialogue pour régler tout différend entre eux et la société Rusal qui est un partenaire privilégié de la préfecture. « Je remercie tout le monde et particulièrement le chef de l’état qui a mis comme priorité le bien-être des guinéens. Et le bien-être des guinéens dans les zones minières c’est le respect du contenu local. C’est à ça que nous avons eu l’honneur ce matin avec nos partenaires russes de faire cet appui aux communautés impactées par les travaux de Rusal/Friguia. Je suis très ravi, je remercie Rusal et j’encourage les communautés à privilégier le dialogue. C’est dans la paix qu’on pourra tout avoir pour un développement local durable », a-t-elle insisté.