Pr Mamadou Saliou Sow

La grippe aviaire refait surface en République de Guinée. le ministre de l’Agriculture et de l’élevage, Mamoudou Nagnalen Barry a confirmé l’information le 7 juin dernier. C’est quoi cette maladie ? Quelle est sa dangerosité ? Pour tout savoir, guinee7.com et Mediaguinee.org ont rencontré Pr Mamadou Saliou Sow, professeur agrégé en maladies infectieuses et chef de service des maladies infectieuses de l’hôpital national Donka actuellement délocalisé à Nongo Conteyah.

C’est quoi la Grippe aviaire ?

La grippe aviaire est une infection due à un Orthomyxovirus, qui touche des oiseaux. Autrement dit, c’est une grippe des oiseaux et autres espèces animales. Le plus souvent les vétérinaires l’appellent peste aviaire. Cette infection est due à un virus de la famille des Orthomyxoviridae et du genre virus influenza. Il y a en a trois types : le A, le B et le C. Le A qui infecte non seulement les animaux mais aussi les hommes. Le B et C n’infectent que l’homme.

Quels sont les signes par lesquels on reconnaît cette maladie chez l’humain ?

Ce sont les mêmes signes que la grippe saisonnière : maux de tête, éternuements, courbatures, douleurs ostéoarticulaires. Parfois vous avez des signes de gravité, les signes de détresse respiratoire et la mort.

Comment ce virus se transmet à l’homme ?

Les premières sources d’infection sont les matières fécales des oiseaux ; les sécrétions respiratoires des oiseaux. Et, donc la transmission se fait de deux manières. Soit, vous avez une transmission directe : les animaux infectés vont transmettre le virus à des animaux non infectés à travers les matières fécales, à travers leurs sécrétions.

Soit la transmission indirecte. Elle se fait cette fois-ci à travers l’environnement (la nourriture, l’eau des oiseaux) de l’animal.

Est-ce que la grippe aviaire est une maladie mortelle ?

Oui elle est mortelle. Et, cette mortalité est autant plus importante s’il y a des facteurs de risques ( les âges extrêmes, les maladies pulmonaires chroniques (les BPCO), le VIH, le tabagisme,…).

Les autorités ont confirmé la présence de la grippe aviaire dans le pays. A quel type avons-nous à faire?

En rappel, le 1er sous -type qui a été découvert à Hongkong en 1997, a été très mortel. C’était le sous type H5 N1. Et, il faut craindre ce sous type. Parce qu’il a la possibilité de se recombiner et d’infecter l’homme et d’autres espèces animales.

Comment il faut faire pour prévenir la grippe aviaire ?

La prévention de cette grippe, est à deux niveaux. C’est à dire avant qu’on ait la maladie, ce sont les mesures défensives: mesures de surveillance, basées sur la clinique (par les vétérinaires ) , la sérologie des oiseaux domestiques  et sauvages. Mesures strictes sur les importations de volailles et leurs produits des mesures du contrôle des voyageurs, le contrôle des denrées animales dans les points d’entrée.

Les mesures offensives. Pour ces mesures, il faudra l’abattage des animaux, la désinfection, la vaccination ciblée des animaux, des mesures de biosécurité (ensemble de mesures et de règlements visant à réduire le risque de transmission de la maladie chez l’homme et chez l’animal).

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com