Martine Condé, présidente de la HAC

Dans le cadre des consultations entamées sur le sujet de la constitution, le premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, a reçu, à la Primature, ce jeudi 12 septembre, Martine Condé, présidente de la Haute autorité de la communication. 

Après la rencontre, la présidente de la HAC a rendu compte : « Nous avons en tant que HAC insisté sur le fait que nous sommes une institution de régulation qui est tenue de ne pas prendre part ou prendre position sur des sujets de controverse. Car nous ne pouvons pas publiquement prendre position sur ça. Nous sommes là pour réguler de par la loi. Et pour notre crédibilité, nous avons dit ça. »

En plus, « surtout nous avons dit qu’à cette période préélectorale et de dialogue nous demandons au gouvernement que nous avons le souci de renforcer nos outils de régulation. Car il faut cela pour renforcer aussi la responsabilité des journalistes et leur permettre de participer activement au règlement de conflits, la préservation de la paix et de l’unité nationale. C’est à ça que nous veillons vraiment scrupuleusement ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com