Le gouvernement guinéen, à travers le ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique, à l’occasion de la célébration de l’an 61 de l’accession de la Guinée à la souveraineté nationale, avait offert un concert gratuit aux populations de Conakry, ce mercredi 02 octobre 2019.

Ce concert, qui s’est tenu sur l’esplanade du Palais du peuple de Conakry, a connu la participation de plusieurs artistes du pays comme le groupe Degg J Force 3, qui avait été représenté par Ablaye Mbaye, le groupe Banlieuzart, représenté par Konko Malela (Markus) et le jeune rappeur King Alasko.

Après la prestation de plusieurs autres artistes, Ablaye Mbaye est monté sur scène pour sa prestation; mais il sera aussitôt interrompu au bout de deux minutes. L’acolyte de Moussa Mbaye reviendra quelques minutes plus tard, après le passage de certains artistes, accompagné cette fois ci de Markus du groupe Banlieuz’Art et du jeune King Alasko. Au bout de quelques minutes de prestation, les trois artistes lancèrent des injures grossières à l’encontre de Aly Bongo Léno, animateur culturel qu’ils ont nommément cité et qualifié de “Bomboklat”. Ils l’ont accusé d’être à la base de l’interruption de la première prestation solo de Ablaye Mbaye. 

Pour rappel, Aly Bongo Léno, l’animateur culturel,  est en froid avec “Moeurs Libre Prod”, dont sont membres ces artistes depuis quelques temps. La structure accuse Aly Bongo d’être à la base de l’annulation d’un contrat de prestation au Canada de l’un de ses poulains, en l’occurrence le jeune rappeur Tamsir.

Après cet acte, qui s’est passé sur la scène, la réaction de l’Agence guinéenne des Spectacles ne s’est pas faite attendre. Dans la décision 002 du 3 octobre 2019, Sayon Bamba, la directrice générale, interdit aux artistes concernés tout spectacle en République de Guinée et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Voici la copie de la décision.

Mohamed Samoura pour Guinee7 

Publicités

Laisser un commentaire