Les employés du réseau  de Caisses Populaires d’Epargne et de Crédit de Guinée ‘’Yètè Mali’’ (CPECG-Yètè Mali) se sont  désaffiliés, lundi, 18 août, de la Fédération Syndicale Autonome des Banques et Assurances de Guinée (FESABAG) au profit de la Confédération Syndicale Autonome des Travailleurs et Retraités de Guinée (COSATREG).

Une décision qui fait suite à la signature, jeudi, 14 août dernier, d’une pétition par ces employés regroupés au sein d’un mouvement appelé ‘’Mouvement du 14 août (M14), qui a requis plus de 74 signatures sur 101, soit 73.26%  de l’effectif total.

Cette  décision des employés de ‘’Yété Mali’’ d’adhérer à la COSATREG s’est matérialisée, lundi, 18 août, à la Direction Générale de ladite micro finance à Kipé dans la commune de Ratoma, avec la mise en place d’un bureau de la Section Syndicale de cette confédération. Bureau composé de sept membres dont deux femmes,  et dirigé par Mohamed Cissé.

D’après ces responsables, la désaffiliation de Yètè Mali de la FESABAG  fait suite à un communiqué de cette fédération, selon lequel l’institution de micro finance traverse des difficultés financières.

Pour les employés de Yètè Mali, le secrétaire général de la FESABAG et ses proches ont lancé une campagne de désinformation et de dénigrement dans le but d’une déstabilisation du réseau des Caisses populaires pouvant conduire à un découragement de ses membres potentiels, tout en donnant la possibilité aux concurrents de les attirer vers eux.

Dans sa déclaration, le tout nouveau secrétaire général de la Section syndicale de ‘’Yété Mali’’, Mohamed Cissé a fait savoir, qu’il est temps pour la FESABAG de se retirer de toutes les négociations les concernant et que désormais leur espoir est tourné vers la COSATREG.

‘’Avec cette nouvelle Centrale syndicale, l’espoir est  grand pour nous les travailleurs car, la mission principale que s’est assignée cette structure, cadre parfaitement avec les objectifs visés dans notre combat syndical’’, a signifié Mohamed Cissé.

Se disant satisfait de cette adhésion, le secrétaire général de la COSATREG, El hadj Yamoussa Touré  a dit, qu’adhérer à sa structure est une responsabilité découlant des efforts de son institution,  de par sa mission principale, qui est celle de défendre l’intérêt des travailleurs et retraités de Guinée.

‘’Les employés de cette micro finance sont soucieux de l’avenir de leur entreprise qui est aujourd’hui en train de faire du progrès en Guinée donc, avec nous, tout ira bien dans l’intérêt des travailleurs et retraités de notre pays sans exclusion’’,  a rassuré le secrétaire général de la COSATREG.

AGP