A l’assemblée générale du RPG Arc en ciel, qui s’est déroulée à Conakry, ce samedi 7 septembre, le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique, Bantama Sow, a répondu aux différents leaders du FNDC (Front national de défense de la constitution), qui ont réagi au discours du chef de l’Etat.

Il (Sidya) a eu un ministre dans le gouvernement, il n’a qu’à venir devant la presse présenter son bilan

« Si vous avez constaté souvent, il y a certains leaders, on ne parle pas d’aux ici. Tandis qu’en longueur de journée, ils insultent le président et le RPG arc-en-ciel. Mais jamais, jamais on ne parle d’eux. C’est Sidya Diaby, excusez-moi Sidya Touré. Est-ce qu’une seule fois, nous avons attaqué Sidya ici ? On ne l’attaquera pas, on ne va pas le critiquer. Parce que nous ne pouvons pas transformez la souris en éléphant. Quand tu transformes une souris en éléphant, il va t’écraser. Sidya, je l’ai écouté la semaine dernière. Il dit qu’Alpha Condé n’a rien. Mais il a été Haut représentant du chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé. Tout ce qu’il dit aujourd’hui, qu’este qui l’a empêché de le dire devant le Président ? Il a eu un ministre dans le gouvernement, je n’ai pas parlé de lui, il n’a qu’à venir devant la presse pour présenter son bilan. Il a des préfets. Honnêtement, moi je pense qu’il est en train de s’égarer, c’est pourquoi nous n’allons pas le critiquer, mais pour lui permettre de revenir à la maison, les portes et les fenêtres du RPG Arc en ciel sont grandement ouvertes pour qu’il revienne à la maison (…) »

je demande (à Ousmane Kaba) de ne pas donner l’occasion à des troubadours, des tapeurs de Tabala, comme les Fodé Oussou, de venir dans cette salle, salir l’image du président Alpha

« Je parle de mon frère Ousmane Kaba (ancien allié d’Alpha Condé, fondateur de l’université Kofi Annan, membre actif du front de défense de la constitution, NDLR), sincèrement avec beaucoup de peine. C’est mon frère, c’est le frère des militants du RPG, je ne vais jamais le critiquer, parce que j’espère que chaque jour qui passe qu’il reviendra à la maison. Mais le seul conseil que je lui prodigue, la salle Malik Condé (la salle de spectacle de l’université Kofi Annan porte le nom du défunt jeune frère d’Alpha Condé, NDLR), est un symbole, symbole de l’amitié, symbole de la lutte politique, de la lutte pour la démocratie. Je lui demande pour l’amitié qu’il a eue pour Malik Condé, ce qui l’a poussé à donner le nom de Malik à sa salle, je lui demande de ne pas donner l’occasion à des troubadours, des tapeurs de Tabala, comme les Fodé Oussou, de venir dans cette salle, salir l’image du président Alpha Condé. C’est le seul service que je lui demande. Ils peuvent aller là où ils veulent, dire ce qu’ils veulent. Ou la moindre des choses, c’est de changer le nom. Nous Malik, c’est notre maître. Il nous a formé, nous sommes les élèves de Malik. (…) »

Quand quelqu’un devient ministre de la Sécurité, il connait tout dans un pays. Et il doit faire réserve…

« Qui a été le ministre le plus puissant du temps d’Alpha Condé » ? Interroge Bantama Sow. « Kabèlè », répondent les militants.

« Quand on dit à quelqu’un ministre de la Sécurité, c’est la confiance, c’est la fidélité. Quand quelqu’un devient ministre de la Sécurité, il connait tout dans un pays. Et il doit faire réserve ; il ne doit pas dire ce qu’il veut là où il veut. C’est mon frère. Il a été ministre de la Défense nationale. C’est mon frère ! Si vous avez constaté au RPG ici, on n’a jamais parlé de lui. Il dit tout ce qu’il veut et jusqu’à demain, nous ne dirons rien sur lui. Nous considérons que c’est parce qu’il y a incompréhension entre lui et son frère, le Pr Alpha. Je lui demande de venir à la maison, de dire grand frère c’est ce qui n’est pas bon, parlons de cela et entendons-nous. Et j’espère qu’il le fera. On a peur de dire ce que nous pensons, on n’a pas de leçon à recevoir de quelqu’un dans ce pays. Comme le Dr Diané a dit la semaine dernière, personne n’a le titre foncier de la Guinée dans ses tiroirs ».

S’il (Cellou Dalein) est prince, alors il faut l’introniser comme le roi de Labé ; qu’il quitte la politique

« Il a parlé à RFI, il dit qu’il est d’accord sur la modification de la constitution. Mais la seule chose, avec laquelle il n’est pas d’accord, c’est la modification des mandats, c’est la durée des mandats. S’il est d’accord sur la modification, là nous avons avancé. Maintenant, au fur et à mesure que nous avançons, peut-être qu’il va revoir pourquoi il faut soumettre la constitution. Mais je dirais aussi que le premier ministre Kassory, c’est son frère, c’est son ami. D’ailleurs tout est dit Bantama, tu ne connais pas Cellou (le chef de file de l’opposition, NDLR), il est issu de telle famille, il est prince. S’il est prince, alors il faut l’introniser comme le roi de Labé. Qu’il quitte la politique, on l’intronise Elhaj Mamadou Cellou Dalein Diallo, roi du Foutah, mais comme il n’y a plus de royauté en Guinée, en Guinée, nous nous battons pour la démocratie, pour la paix, pour l’unité… »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici