Dans une de ses récentes sortie sur la télévision évasion tv, Ibrahima Chérif Bah, vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée aurait accusé le chef de l’Etat, le président Alpha Condé sorti de nombreux peulhs de l’Administration publique. Ce qui ne laisse pas de marbre Bantama Sow, cadre du parti au pouvoir qui, ce samedi 29 juillet, lors de l’assemblée générale hebdomadaire dudit parti, a réagi : ‘‘La semaine dernière, Chérif Bah sort à la télévision Evasion pour dire que depuis l’avènement d’Alpha Condé au pouvoir qu’on a renvoyé plus de 900 Peulhs de l’administration guinéenne. La déclaration est grave et dangereuse. Il faut reconnaitre que le président Alpha Condé travaille avec tout le monde, et nous l’acceptons parce qu’on a dit que nous sommes prêts à travailler avec tout le monde pour le bien être de ce pays. Mais quand un cadre dit devant la face du monde que le régime d’Alpha Condé est contre une ethnie, c’est une déclaration très grave.’’

Et Bantama Sow de menacer : ‘‘Nous lui demandons d’arrêter. Sans quoi, s’il le répète, nous allons le traduire devant la justice, il va justifier et sortir la liste de tous les cadres peulhs qu’Alpha Condé a sorti de l’administration.’’

Ismaël Sylla pour Guinee7.com

 

,