“L’architecture et l’ingénierie civile en Guinée”, c’est sous ce thème qu’un café-débat a eu lieu, ce vendredi 15 janvier 2020, dans un réceptif hôtelier de la place. Il a été organisé par  l’ONG Jeune Architecte de Guinée (JAG). 

Tout d’abord, les architectes et ingénieurs autour de la table ont fait l’état des de l’architecture et de l’ingénierie civile dans notre pays. Pour les uns il y a un manque de structuration entre  les deux branches, tandis que pour les autres il y a un conflit d’intérêts entre les différents spécialistes évoluant dans les deux domaines. 

Ensuite, ces spécialistes ont énuméré les défis à relever au niveau du secteur de l’architecture et de l’ingénierie en Guinée. Ce sont entre autres: le cadre réglementaire, la concurrence, l’acquisition et le développement des compétences, le renforcement des liens avec les institutions de formation, la gestion des ressources humaines, l’accès aux postes de décisions, l’innovation et la levées de capitaux pour construire.

Pour l’ingénieur Sékouba Diaby, le plus gros problème aujourd’hui, « c’est le manque de connaissance de ce métier par les populations guinéennes. La population a peur d’aller aujourd’hui vers les architectes et ingénieurs, parce qu’elles ont en mentalité que les architectes et les ingénieurs coûtent cher. Ils sont faits pour les riches. Si vous regardez aujourd’hui le rapport entre le nombre de projets gérés sans architectes, sans ingénieurs, par rapport aux projets gérés par un architecte, souvent il fait le travail d’ingénierie ou un ingénieur qui a fait le travail de l’architecte, il n’y a pas de débat », a-t-il regretté. 

De son côté, l’architecte Sally Bah, chargé des relations extérieures de l’AJG, dans son intervention, a essayé de rassurer les maîtres d’ouvrage sur l’importance de consulter les architectes et ingénieurs dans la construction de leurs maisons. « Je voudrais que les maîtres d’ouvrage comprennent que la première chose qu’ils ont à gagner quand ils consultent un professionnel pour leur bâtiment, d’abord c’est le bien-être. Parce que la conception architecturale est basée sur le mode de vie, sur une structure, sur une façon de vivre. Ensuite, il gagne en sécurité, parce qu’il construit sans risque ; il construit avec toutes les prescriptions possibles… Troisièmement, tu gagnes en économie ; tu dépenses moins. Même si tu dépenses beaucoup, il faudra comprendre que tu as dépensé selon le ratio qualité prix qui sera toujours respecté », a-t-il laissé entendre. 

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199 

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.