Le Brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC), session 2021 a débuté ce lundi 26 juillet. Les premières épreuves de cet examen pour la commune de Dixinn ont été lancées au centre de l’école primaire de Dixinn Centre 1 par la secrétaire générale du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Néné Fatou.

Selon Fodé Soumah, directeur communal de l’éducation de Dixinn, « la commune de Dixinn présente pour cette année au BEPC, 2718 candidats dont 1294 filles répartis dans 5 centres », a-t-il fait savoir avant d’ajouter que, « la tolérance zéro commence depuis les salles de classe et c’est ce qui continue. C’est la consigne de cette année, tolérance zéro comme d’habitude ».

Présent également au lancement des épreuves, Mohamed Soumah, président de la coordination des APAE de la commune de Dixinn, a laissé entendre qu’ « on a dit tolérance zéro mais nous notre vocation c’est quoi ? Il ne s’agit pas d’éliminer mais il s’agit d’empêcher de tricher. C’est pourquoi nous avons instauré tout ce mécanisme-là, avec les détecteurs de métaux pour que réellement les enfants puissent travailler, chacun suivant ses propres efforts. Vous savez quand il y a un bon arbitrage, il va y avoir toujours un bon match. Les arbitres c’est les enseignants et les conquérants c’est les candidats ; donc, s’ils sont bien surveillés personne ne pourra tricher ».

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

1 COMMENTAIRE

  1. Je suis très content du travail effectué cette année pour l’organisation des examens nationaux et j’apprécie le travail du ministre de l’éducation de continuer à renforcer le système éducatif et prévoir une correction stricte de quelques anomalies de cette année.

Comments are closed.