Placée sous le thème « Chantez, Volez et planez comme un oiseau », la célébration de la journée mondiale des oiseaux migrateurs (JMOM) 2021, organisée par la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG) s’est poursuivie, samedi 27 novembre dans le district de Boulléré. Une localité située à 15 km de la commune urbaine de Sangarédi.

Cette deuxième et dernière journée de célébration a débuté par une séance d’observation des oiseaux par des élèves du collège de Boulléré, qui ont également joué un sketch allant dans le cadre de la sensibilisation pour la protection des oiseaux migrateurs. C’était en présence des autorités locales, des représentants de la CBG et une bonne partie de la population.

Une rencontre qui a été nourrie de conseils, de sensibilisations et des plaidoyers en faveur de la protection et de la conservation des oiseaux migrateurs.

Issiaga Keita

Prenant la parole à cette occasion, M. Issiaga Keita a, au nom de l’équipe du service Biodiversité (organisateur de l’événement) de la CBG, rappelé que l’organisation de cette cérémonie met avant un accent particulier sur le respect des mesures barrières dans la riposte contre la COVID 19.

Avant d’ajouter : « La Journée mondiale des oiseaux migrateurs 2021 nous invite à renouer avec la nature en appréciant les chants et le vol des oiseaux cette année, le thème est chantez, volez, planez, comme un oiseau ! Ce qui nous ramène à l’origine de la raison pour laquelle nous travaillons ensemble pour conserver les oiseaux migrateurs. »

Il a également sollicité de la part de tous, « de bonnes pratiques à adopter pour la protection de ces oiseaux et leurs habitats en conformité avec les principes de protection de notre environnement ».

Alseny Conté

Dans son intervention, M. Alseny Conté, Directeur de la mine de la CBG, a dans un premier temps, attiré l’attention des uns et des autres sur l’importance des oiseaux en général, dans les écosystèmes et dans la vie économique et sociale à travers le monde.

Ces animaux, sont selon lui, « d’excellents indicateurs de l’état de l’environnement, des sentinelles de la nature. Ils pollinisent des plantes, dispersent des graines pour la reforestation et aident à combattre les insectes nuisibles á l’agriculture ».

M. Conté a également rappelé que « la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs fait partie de nos évènements favoris en tant qu’entreprise sociétale pour soutenir activement les initiatives en faveur de l’environnement, car les questions d’ordre environnemental et social sont des priorités les plus importantes de la CBG ». Tout en saluant les efforts inlassables du service de la Biodiversité de la CBG qui, dit-il, a fait intégrer la Guinée dans le concert des nations qui marquent cet événement par des grandes célébrations.

Pour renchérir, le responsable Santé sécurité à la CBG, Jean Clemenceau, a soutenu que JMOM-2021 n’est pas seulement une célébration des oiseaux, « c’est aussi, dit-il, un moment important pour réfléchir à notre propre relation avec la nature et pour souligner notre désir collectif de faire plus pour protéger les oiseaux et la nature dans un monde post-pandémique ».

Jean Clemenceau

Visiblement satisfait de la tenue de cet événement dans sa localité, M. Soriba Camara, sous-préfet de Sangaredi, a remercié la CBG pour le développement socioéconomique de la Guinée en général et de Sangaredi en particulier. Il a également exprimé le souhait que la protection de l’environnement soit une pratique quotidienne de tout le peuple de Guinée.

Soriba Camara

A cet effet, il a d’ailleurs demandé à la direction de la CBG d’élargir cette information, en passant dans d’autres contrées autour de Sangaredi. « Mais aussi, ajoute-t-il, inviter les populations de nos localités, pour leur expliquer ce message dans nos langues nationales. Parce que nous, nous connaissons les avantages et les inconvénients de ces oiseaux migrateurs, mais ces populations-là ne connaissent pas. Cette année, c’est Boulléré, la prochaine il faut que soit ailleurs ».

En tant que représentant des agents du corps des conservateurs de la nature, le chef cantonner Fodé Mamoudou Sacko a tout d’abord salué les efforts de la CBG qui, selon lui, est une société qui s’intéresse beaucoup à la biodiversité.

Fodé Mamoudou Sacko

« Nous sommes des conservateurs de la nature. Nous sommes là dans le cadre de la protection et de la sauvegarde de notre biodiversité.  Donc, la société CBG, qui s’intéresse beaucoup à cette activité, fait intervenir les services techniques de la place à chaque fois. Cela nous va droit au cœur.  Nous les en remercions sincèrement et les encourageons. Nous encourageons également les autres sociétés de la place à emboîter le pas de la CBG. Cela nous fera grand plaisir », a-t-il conclu.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com