Boké- La société de jeux, Guinée Games, a aussi payé les frais des manifestations qui ont secoué la préfecture de Boké, du 24 au 29 avril 2017, avec la destruction et la mise à feu en pleine chaussées de 60 kiosques sur 93, a confirmé le coordinateur de ladite société dans la préfecture, N’fansou Minthé, joint au téléphone par notre reporter. Aujourd’hui, plusieurs agents de cette entreprise travaillent à ciel ouvert sous un soleil exténuant.

Avec l’AGP