C’est pour encourager les commerçants à migrer vers le secteur formel, que le ministre du Budget, Moussa Cissé, accompagné de son collègue en charge du Commerce, Bernard Goumou, a lancé ce jeudi au marché Madina, la campagne de promotion des centres de gestion agrées (CGA).

Cette cérémonie a connu la participation des autorités de la commune de Matam, des responsables du marché Madina ainsi que des commerçants.

Cette campagne financée par le projet d’appui aux corps de contrôle et à l’administration fiscale (PACCAF), sous la tutelle de l’administration des CGA et du ministère du Budget, va se dérouler par l’installation pendant 40 jours des stands d’animation dans les principaux marchés de Conakry.

Dans ses propos, Le ministre a expliqué le bien-fondé de rejoindre le secteur formel. « Nous avons décidé sous instruction du colonel Mamadi Doumbouya, au nom du premier ministre chef du gouvernement, venir vous sensibiliser aujourd’hui pour l’avenir de nos enfants. Pourquoi l’avenir de nos enfants parce que la formalisation que vous allez entamer à partir d’aujourd’hui c’est pour créer un fonds de commerce que vous pouvez léguer à vos enfants et aux générations futures.  Et c’est ce qui anime le président Mamadi Doumbouya et son gouvernement, l’avenir de nos enfants », a-t-il dit.

« Vous ne pouvez pas aujourd’hui préparer cet avenir  si vous ne quittez  pas le secteur informel pour le secteur formel.  C’est un avantage pour vous d’abord avant d’être un avantage pour le pays, parce que si vous léguer un fonds de commerce à vos enfants ça les sécurise, ça évite les problèmes même lors du partage de l’héritage », a poursuivi le ministre.

A son tour, le ministre du commerce, Dr Bernard Goumou  a parlé des avantages de passer au formel : « quand un commerçant passe au formel, il y a deux avantages. Non seulement l’avantage de bénéficier d’un accompagnement de l’Etat par l’accompagnement au niveau des taxes et des impôts, mais également une restructuration afin que tous ces petits commerçants aient droit au financement.  Aujourd’hui quand vous n’êtes pas dans le formel, il est difficile pour un commerçant d’être accompagné côté financier… »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.