Le Gouverneur de Conakry

Les autorités de la capitale guinéenne ont entamé une campagne de sensibilisation en vue de prévenir d’éventuelles convulsions sociales, après la publication des résultats définitifs par la Cour Suprême.

Dans cette optique, une réunion sera tenue jeudi au Palais du peuple de Conakry entre le gouverneur de la ville, Sékou Resco Camara et les élus locaux.

Sékou Resco Camara avait donné un avant-goût de cette campagne de sensibilisation, à travers une déclaration faite mardi, dans laquelle il a salué le calme qui règne dans la capitale depuis la tenue du scrutin législatif.

Le gouverneur a indiqué que “les instructions données aux collectivités locales, les invitant à redoubler de vigilance”, se sont avérées payantes.

Il a invité les acteurs politiques de la mouvance et de l’opposition à “accepter les résultats définitifs qui seront proclamés par Cour Suprême dans une dizaine de jours maximum, pour le bonheur des Guinéens”.

La Guinée en a besoin d’autant que la future Assemblée nationale qui sera mise en place permettra de bâtir l’avenir du pays, a-t-il laissé entendre.

Lundi, le gouverneur a aussi dans cette lancée indiqué que la ” pagaille était finie”. Cette déclaration est perçue par certains médias locaux comme une “menace” à peine voilée s’adressant à l’opposition qui a réitéré sa demande d’annulation du scrutin.

Le président guinéen a aussi profité de la commémoration du 55ème anniversaire de la fête de l’indépendance du pays le 2 octobre pour rassurer ses compatriotes qu’il ne cédera pas à la psychose sécuritaire.

Xinhua

Publicités