Le contingent guinéen, selon le président de la Fédération guinéenne de football, Antonio Souaré, avec environ 500 personnes venues de Conakry, est le plus important à la CAN 2019. Le hic ? parmi ces nombreuses personnes venues de Conakry, il y a qui ont bu le calice jusqu’à la lie.  Ci-dessous le témoignage d’un jeune supporteur qui préfère garder l’anonymat.

Ce vol était programmé à 8h, mais il y a eu un retard, finalement il s’est fait à 9h

‘‘Nous, nous sommes venus dans le deuxième vol. Le premier c’était le vol spécial où se trouvait toute la délégation, les gars du ministère et autres.  Mais puisque nous on n’était pas au compte de cette délégation du ministère de la Culture et des Sports, donc nous on n’a pas voyagé vendredi. Nous c’était dans le deuxième vol, samedi. Ce vol était programmé à 8h, mais il y a eu un retard, finalement il s’est fait à 9h. On n’était pas nombreux dans ce vol et il y a avait des escales à Abidjan (Côte d’Ivoire), à Addis-Abeba (Ethiopie) et suite on a débarqué au Caire’’

on a vu personne, on n’avait pas de contact, donc nous sommes restés à l’aéroport de 2h, jusqu’à 11h

‘‘Nous sommes arrivés à l’aéroport du Caire à 2h et on nous avait promis qu’il y a déjà une équipe sur place qui allait venir nous réceptionner, on montait dans des bus, de Caire on part directement à Alexandrie où on serait logé. Mais on est venu, on a vu personne, on n’avait pas de contact, donc nous sommes restés à l’aéroport de 2h, jusqu’à 11h. Ce n’est qu’à 11h que nous avons acheté des SIM et on a pu être en contact avec quelques personnes ici et donc nous sommes arrivés à Alexandrie’’.

On est resté jusqu’à 23h sans avoir de logement

‘‘Là aussi on est arrivé, on a trouvé M. Diomandé de la Ligue professionnelle… C’est que, ceux qui étaient censés nous prendre en charge, n’étaient pas encore arrivés. D’après des informations, nous venons au compte du comité de soutien, c’est des places que naturellement nous avons eu à travers le ministre des Travaux Publics, Naité et même notre logement ce n’est pas ça. On est resté jusqu’à 23h sans avoir de logement et c’est à la fin qu’on nous a amenés quelque part, juste pour passer la nuit’’.

perdiems de 500 dollars pour tout sauf le logement

‘‘A côté de ça, Diomandé nous a dit que ceux qui viennent au compte du Comité de soutien, leurs perdiems c’est 500 dollars y compris le manger, le transport et tout le reste. Tu gères tout dans ces 5OO dollars, sauf le logement. Mais qu’il (Diomandé) n’a encore pas reçu l’ordre de nous donner même ces 500 dollars. Donc nous sommes là on attend, parce qu’il semblerait que Naité doit venir. Ceux qui sont venus au compte du ministère, eux ils sont déjà logés et gagnent 1 500 dollars comme perdiem. Pour eux aussi, il était prévu 1700 dollars, mais on leur a coupé 200 dollars’’.  

Le ministre Moustapha Naité, par ailleurs vice-président du Comité de soutien de l’équipe nationale, contacté par nos soins rassure : ‘‘j’arrive mercredi (demain, NDLR), on verra comment y faire face.’’ 

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com 

Publicités

1 COMMENTAIRE

  1. Encore une nouvelle bêtise à l’encontre du guinéen. Même pour se montrer ils ne sont pas à la hauteur. D’ailleurs à quoi sert de mettre un paquet sur un truc éphémère ( je veux parler de là, d’une compétition d’1 mois) alors que le gage de tout développement est l’investissement quelque soit la nature. Une fois de plus, vous dirigeants guinéens pensez à mieux utiliser l’argent du peuple et arrêtez de vous accaparer des choses pour faire bonne figure car l’argent collecté pour la CAN n’est pas à vous. Pour finir, un grand pays est celui qui est bâti décemment, alors même si on remportait ce trophée c’est quoi le plan post CAN 2019?

Laisser un commentaire