C’est une annonce qui a été faite, ce lundi 26 avril 2021, par Boubacar Yacine Diallo, président de la haute autorité de la communication (HAC) : Près de 600 postulants pour la carte professionnelle du journaliste ont été rejetés par la HAC.

D’abord, Boubacar Yacine Diallo, explique qu’à l’arrivée de son équipe à la HAC, « j’ai proposé à mes collègues que la carte soit gratuite pour permettre à chacun d’y accéder, ça coûte de l’argent et on a fait le sacrifice. » 

Et d’ajouter : « nous avons constaté que la carte n’était reçue que par ceux qui exercent à Conakry et nous avons décidé donc d’aller à l’intérieur du pays rechercher tous ceux qui remplissent la qualité du journaliste. Nous avons donc décidé d’enrôler les gens dans leurs rédactions et sur l’ensemble du territoire. Ça coute, nous avons fait le sacrifice. A date, nous avons eu 4 000 postulants et sur les 4 000 postulants 2 300 ont été réellement enrôlés dont 800 à l’intérieur du pays. »

Actuellement, « les opérations de dépouillement continuent et à date, 1 500 ont reçu le Ok. Donc, à date 1 500 journalistes auront leurs cartes de journalistes professionnels et près de 600 ont été recalés », a annoncé Boubacar Yacine Diallo. 

Sur les dossiers recalés, le président de la HAC soutient que des patrons de presse font partie.

« Un prétendu patron de presse va dans une boutique qui était fermée pour dire que c’est son siège. Il est allé faire une banderole du nom de son journal, il a mis là. Quand la mission est venue, il a dit qu’il va aller chercher la clé et à son retour, il a trouvé que le boutiquier a ouvert sa boutique et il a disparu », a expliqué Boubacar Yacine Diallo. 

Par ailleurs, le président de la HAC a insisté et persisté : « Je ne reconnaîtrais pas un journal qui n’a pas de siège. »

Pour finir, Boubacar Yacine, a annoncé que pour mieux sécuriser les cartes de presse, elles seront toutes affichées sur le site de la HAC avec leurs numéros. C’est-à-dire n’importe qui peut vérifier pour savoir qui est journaliste ou pas.

« Le 3 mai nous allons remettre de façon symbolique des cartes et juste après ceux qui désirent retirer leurs cartes si elles sont disponibles ils pourront les retirer à la HAC. Parce que chacun ira retirer sa carte à la HAC où nous avons un registre et nous avons décidé de mettre chacune des cartes sur notre site. Sur la carte il y a un numéro et une photo. Si quelqu’un s’improvise journaliste ou s’autoproclame journaliste et va vers quelqu’un, il suffira simplement d’aller sur le site et voir si vraiment il est journaliste. Et nous avons mis un numéro de téléphone qui est ouvert 24h/24, si vous avez des soupçons vous appelez le numéro et la personne vous dit si c’est authentique ou pas », a fait savoir Yacine Diallo, chez nos confrères d’espace FM, ce lundi. 

Bhoye Barry pour guinee7.com 

224 628 705 199