La Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG) à travers son Directeur Général, Souleymane Traoré a procédé, ce mercredi 19 décembre, à l’inauguration d’une école de trois salles de classe, un bureau pour les enseignants, des toilettes et un puits amélioré, dans le secteur de Kansita (Sous-préfecture de Kolaboui). Financée à hauteur de 450 millions GNF, cette infrastructure scolaire s’inscrit dans le cadre du programme de contribution au développement communautaire de la CBG.

 

Présent à cette cérémonie d’inauguration, le sous-préfet de Kolaboui a, au nom de toute la population de la localité, remercié la délégation de la CBG, avant de témoigner de l’accompagnement de la compagnie dans le développement communautaire comme, dit-il, inscrit dans la convention minière et dans la convention locale. « Sur les 100% des demandes exprimés à la CBG, les 80% sont réalisées et c’est un effort à reconnaitre… donc la CBG peut compter sur nous dans le cadre du raffermissement des rapports sociaux entre leurs services et les communautés », a déclaré Mamadouba Yakha Camara.

La construction de cette école témoigne de la positivité du rapport qui existe entre la CBG et les communautés, qui se matérialise également par l’appui financier aux TPE (Toutes Petites Entreprise) dont les locaux ont été visités un peu plutôt dans la journée par une délégation de la compagnie.

Composée de petites sociétés de construction, de rénovation, de nettoyage… ces TPE ont, selon Salif Keita, gérant de SOCAN, reçu des fonds revolving: « On vous donne l’argent, après vous remboursez. La CBG a ensuite conçu des supports techniques, juridiques et de comptabilité, afin qu’on soit des grandes entreprises demain. Et à ce jour, Kamsar-Sangaredi on a 15 TPE, et des emplois entre 1200 et 1500. Ça a permis d’atténuer beaucoup de tensions, beaucoup de grèves. Nos bureaux là, sont devenus des pôles d’emplois. Il y a des critères de sélection. On donne la priorité aux jeunes de Kamsar jusqu’à 40% et le reste on prend partout. »

Dans la même lancée, des cadres de la Compagnie des Bauxites de Guinée se sont concertés avec des mareyeuses réunies en groupements et bénéficiant de l’aide technique et financière de la CBG en collaboration avec CECI.

Rouguiatou Bangoura, cheffe de groupement loue l’impact positif de l’assistance de cette collaboration CBG-CECI sur leur activité : « Depuis que nous avons cette activité, c’est l’aide de la CECI en collaboration avec la CBG qui nous est vraiment capitale. Que l’on soit toutes des commerçantes et que l’on ait des revenus aujourd’hui c’est grâce à l’appui de cette collaboration entre la CECI et la CBG. Ils nous ont données des formations afin de nous permettre d’écrire, de faire des calculs sur des machines. Nous faisions cette activité dans le noir, nous n’étions que de simples commerçantes, mais grâce à leur aide nous avons une ouverture d’esprit, aujourd’hui nous pouvons déposer notre argent dans des banques et désormais nous avons une idée de comment faire circuler notre argent », s’est-elle rejoint. Avant de lancer : « une dernière chose que nous pouvons demander à la CBG, c’est de nous aider à avoir un véhicule dans lequel nous allons transporter nos marchandises et aussi nous aider à avoir une chambre froide. »

À noter que chaque année, la CBG a au total un budget de 600 mille dollars destiné exclusivement aux infrastructures communautaires (écoles, centre de santé, puits améliorés…) et un budget complémentaire de 1,9 million dollars qu’elle a décidé de dédier aux développements des activités génératrices de revenu.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire