Ce matin au département d’Etat, le président Obama a eu une séance de travail avec les chefs d’Etats invités. Après les remerciements adressés à son administration, il lance : ‘‘Je veux d’abord saluer le président Condé de Guinée, et noter que deux dirigeants n’ont pas pu se joindre à nous – la présidente Sirleaf du Libéria et le président Koroma de la Sierra Leone. Nous sommes reconnaissants pour la présence de leurs délégations, alors même que ces pays se concentrent sur une situation très difficile à la maison. Et au nom de nous tous ici aujourd’hui, nos pensées et nos prières sont avec ceux qui ont été touchés par l’épidémie d’Ebola, en particulier ceux qui ont perdu des êtres chers.’’

Il rassure : ‘‘Les États-Unis et nos partenaires internationaux continueront à faire tout notre possible pour aider nos partenaires africains à répondre à cette crise et à soutenir le peuple de Guinée, le Libéria et la Sierra Leone. Dans leurs histoires ils ont eu à surmonter de grands défis, aujourd’hui qu’ils comptent  sur ​​ce même esprit de résistance et de résilience.’’

Et de rappeler : ‘‘nous nous réunissons cette semaine parce que, alors même que le continent est confronté à des défis importants, comme je l’ai dit hier soir, je crois qu’une nouvelle Afrique est en train d’émerger. Avec un peu de la plus forte croissance des économies de la planète, une classe moyenne en pleine expansion, et la population la plus jeune et la plus forte croissance sur la Terre, en Afrique contribuera à façonner le monde comme jamais auparavant.’’

Ibrahima S. Traoré, envoyé spécial à Washington DC.

Publicités