Ce n’est pas la première fois qu’Elhadj Sekhouna Soumah, ancien allié du président Alpha Condé, réunisse chez lui à Tanènè (Dubréka), les opposants de ce dernier pour dénoncer son « troisième mandat ». Pourquoi ce mardi son domicile a été attaqué par les forces de l’ordre ? Nous avons posé cette question à un haut responsable des services de sécurité qui répond : « Elhadj Sekouna a réuni un grand nombre de personnes chez lui. Ses invités ne sont pas restés dans sa cour. Ils ont barricadé la route. Ce qui est un trouble à l’ordre public. Nous avons été saisis par les autorités locales de la situation. Et nous sommes venus rétablir l’ordre. Pire, beaucoup de ses invités venus apparemment d’ailleurs étaient armés de lance-pierres qu’ils ont utilisés contre les forces de l’ordre. Nous avons utilisé du gaz lacrymogène pour les disperser. Son domicile étant à une distance réduite de la route barrée a dû recevoir des étuis. »

Elhadj Sekhouna qui dit avoir été attaqué parce que contre un « troisième mandat » d’Alpha Condé a demandé « au peuple de Guinée de se lever pour prouver à ces gens-là que la Guinée ne les appartient pas ». Pour le moment son appel est sans effet.

Focus de guinee7.com