Comme on pouvait s’y attendre, le report, par le président de la République, de la date des élections couplées (Législatives et Référendum), a été le principal sujet débattu, ce samedi, au cours de la réunion hebdomadaire de l’Union des forces républicaines (UFR).

Plusieurs cadres du parti ont donné leurs avis sur ce énième report. Notamment le secrétaire exécutif, Saikou Yaya Barry, qui soutient que les raisons évoquées par Alpha Condé, pour justifier ce report ne tiennent pas la route et que c’est la pression du Front National pour la Défense de la Constitution qui a abouti au report des élections législatives et référendaires initialement prévues le 1er mars.

“Hier, pour peut-être calmer quelques personnes qui n’ont jusqu’à présent pas compris sa forfaiture, Alpha Condé nous parle, dans son discours, de la Guinée Bissau, que notre pays a libéré, et de l’Angola. Mais ce sont des Guinéens qui ont combattu là-bas, pas lui. Il était en France et il mangeait l’argent des blancs. Il était nourri et habillé par les Français. Il nous parle de l’ANC, de Mandela. Tout ça s’est déroulé au temps de Sékou Touré à qui il était opposé. Mais qu’il parle de lui-même et de ce qu’il a fait pour notre pays pendant neuf ans et demi. Déchirer le tissu social, tuer 140 jeunes à la fleur de l’âge, opposer les Guinéens les uns des autres, détruire les institutions de la République (…), c’est ce qu’il a fait”, a déclaré l’honorable Saïkou Yaya, face à un parterre de militants et sympathisants.

Avant de poursuivre en disant : ” il (Alpha Condé) nous sort ça dans son discours, il dit “pour toutes ces raisons je recule pour permettre à la CEDEAO d’envoyer des experts pour voir le fichier’’ ; c’est maintenant qu’il entend ça . Mais c’est parce que le FNDC a géré le pays. C’est parce que le FNDC a montré qu’Alpha Condé est fatigué…”.

Pour terminer : “Nous disons merci aux jeunes qui se sont battus, leur mort ne sera pas vaine. Que ceux qui sont en prison sachent qu’ils mènent une lutte noble. Donc, continuons la lutte, parce que le 3e mandat ne marchera pas.”

Mohamed Soumah pour Guinee7.com