Invité ce jeudi matin chez nos confrères des Grandes gueules, Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), a répondu à la question portant sur le rôle de chef de file de l’opposition, porté désormais par Mamadou Sylla.

A la question de savoir à quand la passation de service entre les deux ? Cellou Dalein a estimé ne pas savoir. « Par rapport à la question que vous me posez pour la passation de service, je ne sais pas. Je n’avais pas de service particulier comme vous le savez ; lorsque le statut a été créé par l’adoption d’une loi à l’assemblée nationale, après le président (de la République) a décidé de ne pas reconnaitre ce statut et de ne pas accorder les avantages, donc je n’avais pratiquement pris aucun lien avec les autres institutions ; puisque je n’étais pas dans l’effet reconnu. Donc si monsieur Sylla devient chef de file, je pense qu’il va simplement s’inspirer des textes qui définissent cette prérogative », a expliqué le désormais membre de l’opposition extraparlementaire.

Avant d’expliquer: « Je ne reconnais déjà pas le parlement, comment voulez-vous que je reconnaisse cette mascarade du 22 mars ? Non non pas du tout ! Il m’a reproché de ne l’avoir pas félicité, non mais dès qu’il est arrivé, il a dit qu’il est frustré… alors que moi j’étais pas attaché, mon ambition, c’est de ne pas être chef de file, c’est d’être président de la république.» 

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

Publicités