Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) était, ce jeudi 22 novembre, chez Mamadou Sylla, président de l’Union démocratique de Guinée (UDG), à Dixinn bora. Selon, le chef de file de l’opposition guinéenne, l’objectif de cette visite consiste à remercier Sylla patronat pour le soutien des élus de l’UDG à l’élection de la mairie de Dixinn.

“L’UFDG, grâce à l’UDG vient de relever un défi. Nous sommes venus exprimer notre gratitude à notre frère, Elhadj Mamadou Sylla pour avoir accepté de nous accompagner. Son acte révèle une importance pour nous”, a déclaré Cellou Dalein Diallo.

Et de poursuivre : ‘‘il a résisté à toutes sortes de pression pour nous rester fidèle. Parce que lorsque l’état se mobilise pour infléchir la position d’un homme avec tous ses moyens d’intimidation, de pression, de corruption, de chantage. Ce n’est pas n’importe qui, qui peut résister. Nous l’avons toujours appris ici à nos dépens. Elhadj Mamadou Sylla est resté constant, il nous a accompagné et nous avons gagné. C’était important pour moi de venir ici, le remercier pour la constance, sa capacité de résistance. Il en a fait ses preuves.”

Cellou rappelle : “Lorsqu’on m’a téléphoné pour dire qu’il a reçu une visite importante (la visite du président de la République, NDLR), de l’appeler, j’ai dit je le connais, il n’est pas facile à influencer. Je ne peux vous dire combien de fois, j’étais heureux de cette victoire, mais aussi tous les militants de l’UFDG. Parce qu’ils avaient tous peur, en raison des menaces que proférait l’autre candidat. Tous les militants et sympathisants avaient peur que la commune ne tombe dans les mains de ce monsieur (Aboubacar Soumah, NDLR). Grâce à cette aide, nous avons pu relever le défi. Je suis venu le remercier et lui dire que je serai digne de sa confiance.”

”Si Mamadou Sylla ne me voit pas après deux mois, il ne pourra pas manger”

Pour sa part, El hadji Mamadou Sylla, rassure : “Moi je crois que ce qui est important en Guinée, il faut des hommes qui peuvent avoir du courage mais ce n’est pas facile parce qu’on te coupera de tout. Aujourd’hui, moi ils ont tout fait, le président a dit à un des ministres qu’on a enlevés malheureusement mais Sylla c’est deux mois hein s’il ne me voit pas, il ne peut pas manger, il ne peut plus préparer chez lui. J’ai dit bon, il a dit ça, mais il n’a pas dit devant Dieu et comme c’est Dieu qui donne et si c’est lui qui partageait c’est ça son vœu après que je l’ai aidé. J’ai gaspillé mon argent, j’ai fait tout pour lui. Maintenant il a fait huit ans grâce à Dieu je suis encore là. Moi ce que je peux vous dire je vous rassure il n’y a pas de problème tant qu’on peut respecter nos engagements. On a parlé beaucoup de choses avant les élections et ce qu’on a dit, c’est ce qu’on est en train de faire. On a dit allons-y au retour ce qu’on a gagné, on va mettre ça ensemble.”

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici