Au lendemain de l’annonce officielle d’un projet d’une nouvelle constitution par le président de la République, Alpha Condé, le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, a réagi. Pour lui, ce projet risque de plonger le pays dans une crise qui va même compromettre les législatives prochaines.

“Bien entendu avec la crise qui va s’intensifier avec ce projet de référendum pour une nouvelle constitution (…). Naturellement, le peuple ne va pas accepter bien sûr que nous rentrons dans une crise qui risque d’avoir des conséquences sur le plan économique, social et politique”, a prévenu le président de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), ce vendredi 20 décembre 2019.

Parlant des mesures à entreprendre pour contrecarrer ce projet de nouvelle constitution, Cellou Dalein Diallo, soutient : “Nous sommes en fin d’année, c’est la fête des chrétiens mais vous allez voir dès début janvier, vous allez voir le peuple debout, mobilisé pour faire barrage à ce projet de M. Alpha Condé.”

Et si Alpha Condé ne reculait pas ? “Nous aussi, on ne reculera pas. On a l’avantage sur lui d’être avec le peuple, lui, il affirme mais ce n’est pas la réalité. Nous nous l’affirmons, c’est vrai”, a-t-il répondu.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199