Ce 13 janvier, les députés ont voté pour le président de l’Assemblée. Après l’élection de Kory Koundiano, nous avons tendu le micro à certaines personnalités dont Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition.

Cellou  Dalein Diallo, député UFDG: ‘‘J’ai noté qu’une écrasante majorité  des élus de l’opposition a voté pour elle. Cependant, par rapport à l’effectif des élus de l’opposition, il y a certains qui ont dû voter pour le candidat du pouvoir. Ceci dit, je pense que c’était dans une certaine mesure prévisible. Les députés ont suivi les consignes des états-majors et n’ont pas évalué les personnes et les personnalités et chacun a apparemment suivi les consignes des partis dont il est issu.  L’élection s’est bien passée, mais nous avons déploré le fait qu’on n’ait pas donné les âges des  plus jeunes et du plus âgé pour nous assurer qu’il n’y a pas parmi les élus, plus âgés ou de moins âgés parmi les députés. Ça manqué de transparence dans ce sens.’’

El Hadj Boubacar Biro Diallo, ancien président de l’Assemblée nationale : ‘‘J’ai dit aux députés que dans cet hémicycle-là, c’est la Guinée. Aucun d’entre eux n’est en dehors de la Guinée. Ils ne représentent pas une ethnie, ils ne représentent pas une région,  ils représentent  la République de Guinée. C’est ce qui doit prévaloir au sein de cette Assemblée. Ils représentent la République de Guinée et non un parti ou une région. C’est la seule solution pour consolider l’unité nationale à laquelle nous aspirons tous. C’est ce message que j’ai livré aux honorables députés que je félicite chaleureusement pour la confiance qui leur a été accordée par le peuple de Guinée.

Said Djinitt , ONU : ‘‘Notre souhait est que le dialogue continue au sein de cette nouvelle Assemblée. Ceci pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations guinéennes. Nous continuerons à soutenir la Guinée pour qu’elle émerge et se développe au profit des populations.’’

Dr Oussou Fofana, député UFDG: ‘‘Nous acceptons les résultats de ces élections et nous en faisons un élément qui va contribuer pour le bien de la Guinée. Nous attendons les autres postes. Je pense que si nous voulons une Assemblée homogène et qui travaille dans l’intérêt de la Guinée, il ne faut pas que le RPG puisse décider d’affecter des postes. Je pense qu’on doit pouvoir répartir tout ça équitablement  pour tout le monde.’’

Saloum Cissé, député RPG : ‘‘Ce sont des frères qui se trouvent au niveau de l’hémicycle qui vont se partager les sujets saillants qui intéressent la vie nationale de notre pays et nous allons essayer de traiter ces problèmes là avec une certaine abnégation et une certaine lucidité. Soyez rassurés que le RPG Arc-En-Ciel aime le partage. Non seulement le RPG a partagé la responsabilité gouvernementale, mais au niveau de l’hémicycle, ce sera encore une responsabilité partagée.’’

Mme  Mariama Tata, député UFDG : ‘‘Je suis complètement déçu du déroulement du vote. Ce sont les résultats qui ne m’ont pas plu. Je voulais vraiment que soit une dame qui soit en tête de cette Assemblée nationale.  Dans tous les cas, ce n’est pas un camp qui a gagné, c’est la Guinée qui a gagné. Je prie Dieu que tout un chacun ait la conscience et la tête sur les épaules pour ne travailler que pour les Guinéens et uniquement pour les Guinéens et pas pour une personne. Je pense qu’avec 25 femmes si nous travaillons, nous pouvons sortir la Guinée de cette obscurité éternelle. Il faut que les Guinéens bénéficient maintenant de leur indépendance.  Avec 25 femmes à l’hémicycle, nous allons changer la donne. Que les femmes restent sereines et qu’on s’aligne derrière l’idéal.  Que l’on travaille pour nos enfants parce que nous en avons ras-le-bol.’’

Mme Anne Marie Fofana, vice-présidente de l’UFDG et candidate malheureuse de l’Opposition : ‘‘Je suis très heureuse. En tant que femme, nous avons osé. Nous disons que c’est un enjeu femme. Il faut que les femmes osent. Le développement de ce pays ne peut pas se faire sans la participation intégrale de la femme. Que tout le monde soit uni autour de l’actuel président de l’Assemblée nationale pour des avancées dans notre pays.’’

Hadja Nantou Chérif, députée RPG  ARC ENCIEL : ‘‘J’aurai voulu qu’on élise aujourd’hui tout le bureau dans son ensemble. Pourquoi élire le Président seulement et élire le reste des membres du bureau après ? Bref, c’est l’euphorie, la joie pour le peuple de Guinée. Cela prouve à suffisance que  le RPG  Arc-En-Ciel est un parti mâture. Et qu’il y a des responsables qui sont des patriotes. Parce que, nous ne sommes pas là pour des places, nous sommes là pour que notre pays avance. Et on a transcendé tous les clivages pour en arriver là. Le débat désormais se fera à l’hémicycle et non dans les rues.’’

Mme Camara Djessira Traoré, député UFDG : ‘‘Ce vote était déjà joué à l’avance. De toute façon, l’opposition a présenté une femme capable, une femme idéale que nous avons soutenue et qui a gagné beaucoup de voix.  Nous allons nous repositionner et chercher à travailler la main dans la main à l’hémicycle et dans l’intérêt de la nation.  Je lance un message de solidarité, de patience, de convivialité, d’entraide et s’il plait à Dieu nous allons nous donner la main pour travailler pour la Guinée et je vais me battre avec les autres députés pour travailler.’’

Propos recueillis par El. Mohamed Diallo

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici