Ismaël, un jeune-homme de 18 ans, aurait reçu des balles suite à la manifestation de l’opposition dite républicaine. Il est décédé ce jeudi au CHU de Donka.  Selon nos confrères de Visionguinee, le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo accompagné de son épouse, Halimatou Diallo, s’est rendu près de la famille du défunt. Ici, il aurait déclaré selon nos confrères, qu’il est ‘‘triste de voir ce jeune de 18 ans, qui est élève, arraché à l’affection de sa famille. Il n’est pas le premier. Avant lui, 80 ont été tués. Toutes ces victimes n’ont pas eu droit à des enquêtes menées à l’effet d’identifier les responsables’’.

Il ajoute, selon nos confrères, ‘‘lorsque les militants de l’opposition sont tués, Alpha Condé refuse de diligenter toute enquête. C’est parce qu’il y a de la haine contre ces victimes parce qu’elles sont de l’UFDG ? Parce que ces victimes appartiennent à une communauté qu’on considère étrangère’’ ?

Enfin ‘‘on se pose toutes les questions. Pourquoi Alpha Condé, censé être le président de tous les Guinéens, ne prend pas des dispositions lorsqu’il y a des morts par balles pour que des enquêtes soient menées ? Cette impunité qu’il accorde aux auteurs de ces crimes entraine la récidive. On est révolté de voir que le premier responsable de ce pays n’a aucun souci de la vie des citoyens guinéens’’.

Focus de guinee7.com

1 COMMENTAIRE