L’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a été présidée par Cellou Dalein Diallo, président dudit parti, ce samedi 9 novembre au siège national de la formation politique. Au cours de ce meeting, Cellou Dalein a déclaré que le FNDC (Front national de défense de la constitution) a permis de rassembler des partis politiques qui avaient des divergences.

“Avec la politique divisionniste de Alpha Condé, nous avions besoin de ça. Et, je dois féliciter le FNDC d’être devenu le creuset, le cadre de rassemblement et de réconciliation des guinéens. Des partis politiques qui avaient des positions radicalement opposées, des organisations de la société civile qui n’avaient pas de bonnes relations entre elles, toute la Guinée était là. Personne n’a été corrompu ou intimidé ; chacun, en tant que citoyen libre est venu affirmer son opposition à ce troisième mandat d’Alpha Condé”, a déclaré Cellou Dalein Diallo aux militants de son parti par rapport à la dernière manifestation du FNDC.

“Demain, quand votre parti sera au pouvoir, il y aura un rassemblement à l’image du FNDC”, promet Cellou Dalein Diallo à ces militants. “Vous savez combien de fois nous souffrons de voir la Guinée divisée, l’égalité des chances bafouillée. Et, on ne peut pas réconcilier sans rassembler. Donc, il faudra rassembler, créer un gouvernement de large ouverture qui regroupe toutes les sensibilités pour aller vers la même direction, mettre en place un Etat de droit capable de garantir la sécurité de tous et l’égalité de chance entre les Guinéens. Et ça, ça sera un gouvernement à l’image du FNDC, pour ne pas dire le FNDC”, fait rêver Cellou Dalein Diallo.

Par ailleurs, le chef de file de l’opposition guinéenne, soutient que: “Le FNDC a lancé un mot d’ordre pour jeudi (14 novembre  ndlr). Je sais qu’il fait chaud, je sais que les gens ont été extrêmement courageux. Et, le jeudi c’est de l’aéroport au palais du peuple. Nous comptons sur vous. Et, il faut que cette fois-ci, que nous exigeons la libération immédiate et sans condition d’Abdourahamane Sanoh et de ses collègues, kidnappés, jugés et condamnés arbitrairement. Nous exigeons la libération de tous ceux qui sont actuellement arrêtés à l’occasion de ces manifestations contre le troisième mandat. Donc, la marche du jeudi, c’est pour dénoncer le troisième mandat et la libération de nos camarades”, a conclu Cellou Dalein Diallo.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici