“Je vous demande d’observer une minute de silence pour nos camarades tombés sous les balles des forces de défense et de sécurité”, c’est en ces termes que, Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a entamé son discours devant ses militants.

Parlant des manifestations de la semaine dernière, Cellou Dalein, a déclaré : “l’UFDG a largement contribué à la réussite de cette manifestation. Je suis fier de vous, de votre engagement. Depuis des longues années vous vous êtes battus pour que règne la justice et la paix. Cette semaine, des citoyens se sont battus malgré la répression policière et les tueries.”

“Mes chers amis, a-t-il ajouté, c’est vrai que c’est dur. Mais il faut continuer.  On ne relâche jamais. Au niveau du FNDC, nous avons décidé d’organiser une marche grandiose, jeudi 24 Octobre 2019 sur l’autoroute Fidel Castro. Une manifestation qui sera élargie sur l’étendue du territoire national”.

Vous avez écouté le premier ministre qui dit qu’il préfère l’ordre à la loi

Mais cette fois ci, “le FNDC déposera partout des lettres d’information dès lundi pour la marche du jeudi comme Bouréma Condé (ministre de l’Administration du Territoire) dit que les manifestations ne sont pas interdites (…)”, a renchéri, Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition, ce samedi 19 octobre.

“Nous sommes à 114 morts. Pourquoi Alpha Condé n’a jamais accepté une commission d’enquête’’, s’est-il interrogé.

‘‘Vous savez pourquoi ? C’est parce que c’est lui le commanditaire. Vous avez écouté le premier ministre qui dit qu’il préfère l’ordre à la loi. Voilà donc les tueries, les exactions. Ce sont eux qui exécutent cette barbarie. Vous avez écouté les discours des Damaro, Ibrahima Keira. Ils sont tous responsables de ces tueries et l’histoire le retiendra”, a répondu Cellou Dalein.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire