Depuis quelques jours, le Président de l’UFDG, Chef de file de l’opposition, se précipite dans les médias avec une copie de l’audit des marchés publics guinéens de 2013 à 2015. Il a beau jeu de commenter les dysfonctionnements graves qui y sont détaillés et, notamment, les marchés non conformes et ceux passés de gré à gré.

C’est de bonne guerre car, aujourd’hui, crise économique aidant, tout discours populiste qui vient dénoncer des dysfonctionnements de l’Etat a forcément du succès auprès de l’opinion publique. Cellou Dalein Diallo peut donc surfer jusqu’au bout du cynisme en allant jusqu’à réclamer que les ministres qui se sont rendus coupables de ces dysfonctionnements aillent en prison. Mais il ne s’arrête pas à ça ; il propose même au Président Alpha Condé son aide pour lutter contre la corruption. Vous avez bien lu, oui!!!

Et c’est bien là que cela devient saugrenu. Que ce soit lui, Cellou Dalein Diallo, qui ose donner des leçons de bonne gouvernance quand on sait dans quel état il a laissé la Guinée après son passage aux affaires.

Tenez-vous bien. De 1995 à 2006, Cellou Dalein Diallo a été successivement Administrateur général adjoint des grands projets (ACGP) à la Présidence de la République, ministre des Transports des Télécommunications et du Tourisme, Ministre de l’Equipement (Transports, Travaux Publics, Télécommunications et Environnement), ministre des Travaux publics et des Transports, ministre de la Pêche et de l’Aquaculture, Président du groupe économique du gouvernement chargé d’assurer, pendant la vacance du poste de Premier ministre après la démission de François Fall en 2004, la coordination des huit départements ministériels du secteur économique (Finances, Coopération, Plan, Mines, Agriculture, Commerce, Tourisme et Pêche) (et enfin Premier Ministre.

Celui grâce à qui, la Guinée, pour la première et seule fois de son histoire, a été classée « Pays le plus corrompu d’Afrique » veut à présent aider à combattre la corruption. Vous me direz que c’est une méthode qui a souvent été utilisée par les services de lutte contre le crime (notamment la cybercriminalité) ; les meilleurs criminels repentis pour combattre les pires criminels en activité. Le mal contre mal.

Seulement, il existe un obstacle majeur. On ne peut pas revendiquer l’expertise de Cellou Dalein Diallo à sa place. Pour qu’on le reconnaisse expert en corruption capable de combattre cette même corruption, il faudrait d’abord qu’il arrête de se présenter comme le Saint qu’il n’est pas et qu’il nous avoue ce qu’il a fait, par exemple, pour que la Guinée « bénéficie » de ce classement honteux.

Pareil pour la bonne gouvernance qu’il prône à longueur de discours. Le rapport d’audit commandité par Lansana Kouyaté à sa prise de fonction en 2007 démontre à quel point la gestion de l’Etat était catastrophique à tous les niveaux. Ce rapport couvre la période 2006-2007 (donc avec une partie de gestion de Cellou Dalein Diallo en tant que Premier ministre) et n’est qu’une partie de l’océan de malversations qui ont émaillé la gestion de Cellou Dalein Diallo pendant ses 11 ans de passage au gouvernement dans tous les ministères stratégiques.

En voici quelques extraits :

« Ministère des Travaux publics, de l’Urbanisme et de l’Habitat : ….

…La remarque essentielle porte sur le fait qu’aucun bureau de contrôle ne supervise les travaux, ce qui pourrait donner lieu à des abus sur les décomptes.(…)

A l’issue de revue des dépenses en aménagement des infrastructures routières. Les remarques suivantes ont été formulées :

–       Les contrats d’entretien des voiries ont été passés de gré à gré malgré l’importance des montants ;

–       Il n’y a pas eu la preuve de la constitution de retenue de garantie des travaux d’entretien des voiries par les entrepreneurs ;

–       Le MGDU ne dispose donc pas de moyens de pression sur les entrepreneurs pour la correction des défaillances constatées après la réception provisoire des travaux :

(…) 3. Du contrôle des dépenses à l’échelon national

(….)  les travaux entrepris ont permis de mettre en relief plusieurs types de non-respect des procédures budgétaires, à savoir :

–       Des dépenses payées sans traitement préalable du trésor en 2006 pour GNF 572 998 478 773 ; cet écart global s’explique par (…)

  1. a) Des marchés attribués de gré à gré ou n’ayant pas été soumis aux procédures administratives applicables (au nombre de 167) pour GNF 378 951 581 374 USD 98 318 822 et Euro 10 887 26 sur la période sous revue ;
  1. b) Des dépenses minorées dans le but de conforter de façon théorique la position nette du trésor dans les livres de la BCRG pour GNF 116 206 695 429 (…) »

Le rapport fait également mention de plus de 300 véhicules de l’Etat détournés ou réformés illégalement. Au total, il établit plus de 900 milliards GNF sortis des caisses de l’Etat de manière injustifiée.

Résumons : Le Bilan de Cellou Dalein Diallo Premier ministre c’est notamment :

–       Une inflation jamais égalée en Guinée qui passe de 27% à son arrivée à 39% à son départ, alors que les gouvernements Fofana puis Youlah ont fait baisser cette inflation de 21% en 2010 à 8% aujourd’hui ;

–       Des réserves de changes qui couvraient à peine un mois d’importation à son départ, alors qu’actuellement elles couvrent plus de 3 mois d’importations ;

–       Un classement à l’Indice de Perception de la Corruption qui mettait la Guinée à la 160ème place alors que notre pays vient de remonter de 25 places depuis 2010 (où il était à la 164ème place) ;

–       Des passations de marchés de gré à gré érigés en principe ;

–       Des véhicules volés à l’Etat

–       La vente d’Air Guinée, la vente des rails guinéens, la vente de Friguia, etc…

De son propre aveu, voici un donneur de leçons qui a lamentablement échoué en tant que Premier ministre. Il l’avait en effet lui-même reconnu à l’époque dans une interview-bilan au journal Le Lynx « Je ne suis pas à l’aise avec les performances, je souhaitais avoir un programme formel avec le FMI depuis juillet. L’inflation est restée forte. Au niveau des services de télécommunications, de l’eau et de l’électricité, les résultats n’ont pas été tangibles ».

Dans ces conditions, qu’est-ce que Cellou Dalein Diallo peut apporter à Mamady Youla en termes de bonne gouvernance, de performances ou de morale ?

S’il vous plaît, Monsieur Dalein, si vous avez des conseils, gardez-les pour vous et ceux qui vous suivent. S’il vous plaît. Vraiment. Yandi !

Abdoulaye Souaré

4 Commentaires

  1. merci pour la pertinence de vos observations. sans compter le nombre de milliards transférés dans certains pays de la sous pour soutenir certains opérateurs. Sociétés lesquelles lui avait la majorité.

  2. merci pour la pertinence de vos observations. sans compter le nombre de milliards transférés dans certains pays de la sous pour soutenir certains opérateurs. Sociétés lesquelles lui avait la majorité.

  3. merci pour la pertinence de vos observations. sans compter le nombre de milliards transférés dans certains pays de la sous pour soutenir certains opérateurs. Sociétés lesquelles lui avait la majorité.

  4. cellou dalein diallo est le symbole de la malgouvernance en guinee, il a personnellement piller l economie de la guinee, il devait etre devant les tribunaux pour etre juger,

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici