Me Amadou Salifou Kébé a été reconduit à  la tête de la  Commission électorale nationale indépendante (CENI), à l’unanimité des 17 commissaires,  ce lundi 21janvier, au Palais du peuple, où a eu lieu l’élection du nouveau bureau de la CENI.

Dès après cette réélection, Me Salifou Kébé a tenu son premier discours. Un discours dans lequel il a remercié tout d’abord ses collègues, avant de les inviter à travailler en harmonie, dans le strict respect de la loi, pour l’honneur de l’institution et pour le bonheur du peuple.

« Mes chers collègues, cette responsabilité est la notre, nous l’assumerons en toute collégialité et pour ma part j’assumerai entièrement toute mes obligations.  Sachez, chers collègues, qu’une CENI, pour mener à bien sa mission, a besoin des commissaires et non des militants, elle a  besoin d’une équipe et non d’un groupe de représentants, elle a besoin de femmes et d’hommes qui savent mettre leur expérience, savoir-faire, ensemble, pour atteindre un objectif. C’est cet esprit d’équipe que le peuple de Guinée attend de nous », s’est adressé Me Salifou Kébé à ses collègues commissaires pour leur première participation à une CENI.

Parlant des élections législatives dont, toute la Guinée a dans son viseur le défi de l’organisation, Me Kébé qui préside depuis août 2017, l’institution en charge des élections et référendum en Guinée, soutient qu’il y a des préalables à remplir pour aller à ces élections.

Les urgences qui s’y attachent sont entre autres : « le toilettage rapide du règlement intérieur, pour l’adopter aux nouvelles exigences ;  la préservation des différentes élections organisées et l’identification des faiblesses de ces élections en vue de leur correction ; la réorganisation de l’assistance technique interne ; la mise en place des démembrements, dans le respect rigoureux des critères. Cette activité est le préalable du démarrage des activités électorales ; la prise de nouvelles dispositions efficaces ; la gestion administrative, car une administration non efficace impacte négativement l’organisation des opérations électorales (…) », a fait savoir le président de la CENI.

Pour finir son intervention,  Me Salifou Kébé a invité les commissaires de l’institution à travailler d’arrache-pied pour faire sortir un chronogramme réaliste et réalisable, pour l’organisation très rapidement des élections législatives.

 

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités