Pour situer les responsabilités des uns et des autres, suite aux violences postélectorales qui ont fait plusieurs morts et dégâts matériels considérables, la justice guinéenne a procédé à des interpellations, notamment dans les rangs de l’opposition. Ainsi, l’ensemble des acteurs cités dans cette affaire ont été placés sous mandat de dépôt.

Parmi ceux qui sont visés par ces convocations, figure Sékou Koundounou, coordinateur de la cellule Balai Citoyen, qui est actuellement introuvable, même par ses avocats.

Et Cellou s’est laissé aller. Aujourd’hui, il n’a que ses yeux pour pleurer 

Réagissant à cette attitude de ce membre du FNDC, le député Alhoussény Makanéra Kaké a déclaré : « Koundouno est un petit lâche. Moi, je savais qu’il n’a ni conviction, ni volonté pour la démocratie. Il veut tout simplement exister… Ce sont des gens qui voulaient profiter de l’UFDG, parce qu’on pense que c’est facile lorsque qu’on s’oppose au Professeur Alpha Condé, de pouvoir bénéficier des avantages de l’UFDG. Et Cellou s’est laissé aller. Aujourd’hui, il n’a que ses yeux pour pleurer ».

Il y a certaines personnes, on ne peut pas leur envoyer une convocation, il faut envoyer le mandat d’arrêt…

Selon lui, « Koundouno, aujourd’hui, moi je ne sais pas quel est son sentiment. Mais, quand il pense à tout ce qu’il a fait et surtout ce qu’il a dit, et là où il est aujourd’hui, il y a un grand décalage. Parce que je me rappelle, quand je l’écoutais dans une émission où il disait : “c’est une question de vie ou de mort, je suis un citoyen libre, ils n’ont qu’à envoyer les convocations, on va répondre”. Mais, ils sont partis chez lui, on l’a pas vu, il s’est caché. Est-ce que vous pensez que s’il avait reçu la convocation, il allait répondre. Il y a certaines personnes, on ne peut pas leur envoyer une convocation, il faut envoyer le mandat d’arrêt… »

Mohamed Soumah Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.