Tibou Kamara, ministre d’Etat, ministre de l’industrie et des PME, face aux étudiants de l’université Gal Lansana Conté de Sonfonia, à Conakry ce samedi, a dépeint une image de transversalité du président Alpha Condé, lors d’un exercice d’explication du récent livre intitulé « une certaine idée de l’Afrique ».

Le ministre Tibou, a pour commencer présenté Alpha Condé comme étant le résumé d’une mixité des différentes communautés. « Les critiques qu’on fait souvent aux acteurs politiques dans ce pays, c’est de promouvoir des identités communautaires ; c’est de faire du débat politique et de la conquête du pouvoir des luttes d’hégémonie ethnique et communautaire. Le président Alpha Condé est un peu un enfant de brassage. Parce que vous aurez vu, il est né à Boké, en Basse-côte. Mais il est considéré comme d’origine malinké. Ce que lui-même revendique tout en restant ouvert pour les autres. Et la femme qu’il a épousée, est une femme d’une des grandes familles du Fouta. Et peu d’entre vous peut être le savent, mais le père du président Alpha Condé, vous l’aurez appris dans ce livre, au gré des mutations des fonctionnaires de leur époque, a eu à travailler et à séjourner en région forestière ou d’ailleurs l’histoire politique du président Alpha Condé a commencé » a-t-il narré.

Avant de dire plus loin que : « Contrairement à une idée reçue, le RPG n’a pas commencé à s’implanter en Haute-Guinée. Le RPG est entré dans la vie politique par la porte de la Guinée-forestière avant de gagner tout le reste du pays et de s’implanter come tous les pays avec des bastions et des zones d’influences beaucoup plus importantes que d’autres, mais c’est un parti national parce que son leader est transversale. Et vous comprenez aussi qu’il a passé sa jeunesse, le livre nous décrit, en Europe. Donc, il a une culture occidentale, d’ailleurs qui transparait dans son discours et dans son comportement, avec la spontanéité, la sincérité… »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com