‘‘Cette nouvelle aventure politique de BAH Oury, je veux que ce soit celle de l’espoir et de la confiance retrouvée’’ (Par Almamy Sékou SOUMAH, Co-fondateur du mouvement GPT RENOUVEAU)

Mes chers compatriotes, je veux aujourd’hui, saluer la décision historique de Monsieur BAH Oury, Co-fondateur du principal parti d’opposition Guinéenne, Ancien Premier Vice-Président de l’UFDG et Ancien Ministre de la Réconciliation Nationale.

En effet, nulle n’ignore aujourd’hui que BAH Oury œuvre pour la construction démocratique de notre pays depuis l’avènement du multipartisme intégral en Guinée. Durant les cinq dernières années, il s’est investi avec courage et détermination en faveur d’une alternance politique au sommet du parti qu’il a fondé il y a environ 30 ans.

Après quatre longues années de procès dans les juridictions de Conakry et malgré la décision du tribunal en sa faveur, BAH Oury a pris l’initiative de tendre une main franche au leader du principal parti d’opposition pour tenter de reconstruire l’UFDG et garantir les possibilités d’une alternance démocratique en Guinée dans le cadre des prochaines consultations électorales (législatives et présidentielle). Contre toute attente, Cellou Dalein DIALLO a rejeté publiquement la main tendue de son ancien premier vice-président à l’occasion d’une interview réalisée dans le cadre de sa tournée en cours aux Etats Unis.

BAH Oury a donc décidé en toute responsabilité de fermer définitivement la page UFDG. Cette nouvelle page qui s’ouvre aujourd’hui pour l’ancien ministre de la réconciliation nationale inspire plus d’un Guinéen sur le caractère noble et républicain de la démarche politique du fondateur de l’UFDG.

Des difficultés structurelles ont affaibli depuis trop longtemps l’UFDG qu’il a fondé. Aucun Guinéen ne méconnaît aujourd’hui cette réalité, ni les difficultés politiques, ni les fractures sociales, ni les relations humaines, ni même l’affaiblissement moral du pays. C’est à ce titre que je veux maintenant adresser un salut républicain à Monsieur BAH Oury.

Dans son propre camp, il a eu l’audace d’apaiser les peurs, de nous faire renouer avec l’optimisme et de retrouver l’esprit de conquête en toute indépendance.

Sa responsabilité doit désormais être de rassembler toutes les femmes et tous les hommes qui croient en la noblesse de son combat pour affronter les défis gigantesques qui nous interpellent. De ce point de vue, Il doit se battre de toutes ses forces contre la division ethno stratégique qui mine et abat la société Guinéenne. C’est pourquoi, je l’invite à continuer comme il l’a toujours fait, et avec humilité, avec dévouement, avec détermination, à servir la Guinée, rien que la Guinée en s’inscrivant cette fois dans une logique de refondation de la vie politique Guinéenne pour favoriser une vraie alternative au-delà de l’alternance du pouvoir.

Je sais la colère, l’anxiété, les doutes qu’une grande partie des militants de l’UFDG ont aussi exprimés ces dernières années. Il revient maintenant à Monsieur BAH Oury de prendre de la hauteur conformément à sa décision historique pour mieux rassurer les Guinéens, les entendre, en prenant la promesse de protéger les plus fragiles, en organisant mieux les solidarités, en luttant contre toutes les formes d’inégalité ou de discrimination, en assurant de manière implacable et continue l’espoir d’une démocratie réelle au sein des formations politiques de notre pays, en garantissant l’unité de la nation dans ces différentes prises de positions, bref, en tirant toutes les leçons de son parcours politique pour refonder l’espoir chez la majorité des Guinéens.

Nous avons des devoirs envers notre pays. Car, nous sommes héritiers d’une grande histoire politique et BAH Oury a directement connu les régimes successifs qui ont marqué notre histoire commune depuis notre accession à l’indépendance.

Il se doit maintenant de défendre la Guinée, ses intérêts vitaux, son image et prendre l’engagement devant le peuple qu’il vient de rassurer pour se démarquer des attitudes traditionnelles et se mettre du bon côté de notre histoire commune.

Il doit également œuvrer à retisser le lien entre la Guinée et ses citoyens pour adresser dans un futur proche aux nations d’Afrique et du monde le salut fraternel de la Guinée des quatre régions fortes et solidaires.

Mes chers compatriotes, cette nouvelle aventure politique de BAH Oury, je veux que ce soit celle de l’espoir et de la confiance retrouvée. La refondation de notre classe politique s’impose désormais à tous. La moralisation de notre vie publique, la reconnaissance du pluralisme des opinions, la vitalité démocratique doivent être le socle de notre action commune. Personnellement, Je ne me laisserai arrêter par aucun obstacle. J’agirai avec détermination et dans le respect de chacun. Car, je suis convaincu que par le travail, nous construirons un avenir meilleur.

Almamy Sékou SOUMAH, Co-fondateur du mouvement GPT RENOUVEAU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici