A l’occasion de l’assemblée générale de l’UFDG, tenue ce samedi 25 mars 2017, à Commandanyah, Chérif Bah, fraichement nommé par Cellou Dalein, vice-président par intérim, chargé de la communication et des relations extérieures a réagi sur sa nomination.
‘‘La décision de ma nomination comble un vide qui était là depuis 15 mois. On m’appelle pour faire un travail bien précis au niveau de la communication et des relations extérieures du parti. Je n’ai remplacé personne. J’ai trouvé un poste vacant. Le parti estime que je vais faire le travail et je le ferai’’, déclare l’ancien gouverneur de la BCRG.

Avant d’ajouter : ‘‘Nous les cinq vice-présidents, nous venons en appui au président. Il n’y a pas de classement des vice-présidents. Nous sommes des conseillers au président et notre tâche c’est de l’amener à Sékhoutouréya en 2020. D’ici là, on va travailler dur. On dit que c’est Pita qui a remplacé Pita. Non. Il y a des critères de nomination, sinon je peux dire que je suis de Pita, de Koba à Boffa, de Kirimany Foulani de Gaoual, de Kindia de Gadha Wawa.’’

Il rassure : ‘‘Certains militants ont des soucis. Ils se demandent, puisque j’ai géré pendant 40 ans, est-ce qu’on ne va pas m’emmerder. Est-ce qu’on ne va me faire ceci ou cela, est-ce quelqu’un ne va pas prendre un dossier poussiéreux contre lui. Mais non. Ils ont tout fait contre El hadj Cellou, ils n’ont rien trouvé. Ils ont même payé des gens pour fabriquer des choses contre lui. Peut-être ils vont essayer avec moi, mais ils vont échouer. Il n’y a rien et on ne craint rien. Ce n’est pas le chantage qui va nous faire reculer.’’

Et de conclure : ‘‘On est resté ici, on a travaillé ici. Nous ne voulons pas que des patriotes de la 25ème heure viennent nous dicter une conduite. On a travaillé ici, marché à pied dans la poussière pour enseigner des Guinéens dont certains sont ministres aujourd’hui. On est chez nous, on ne peut pas nous faire de chantage dans ce pays. On est prêt pour le combat.’’

Bhoye Barry pour guinee7.com

Publicités