Cellou Dalein Diallo aurait-il voulu fixer définitivement les uns et les autres sur le niveau de son patriotisme, pour ne pas dire accréditer activement les supputations relatives à son apatridie qu’il ne s’y serait pas pris autrement. A moins que son intervention de Chicago n’ait été faite alors qu’il était secoué par une crise aiguë de delirium tremens.

A tout le moins si son objectif était de choquer, il l’a atteint et sans aucun doute beaucoup plus qu’il ne pouvait l’espérer. A moins qu’il ne se soit laissé tout simplement piéger par le vertige d’être entendu aux Etats-Unis d’Amérique. Dans tous les cas le résultat est qu’il a définitivement scellé son sort d’homme politique et devrait songer à sa reconversion, lui qui puait déjà de loin la traîtrise dans le landerneau politique au point d’être tenu à distance par tous ceux qui comptent dans le pays. En effet, pour avoir le culot d’appeler son pays à la guerre, il ne fait pas mieux que certains qui noircissent les pages de certains journaux pour tenter de minimiser l’infamie. C’est vrai qu’ils font leur boulot, mais faut-il accepter de perdre son âme pour assurer sa pitance, faut-il accepter marcher dans le sang de ses compatriotes pour assurer à d’autres de vieux jours au frais et leur permettre de faire leur beurre ? Jusqu’où Cellou Dalen Diallo, les mènera-t-ils ? Resteront-ils longtemps solidaires de ces propos qui font un mal terrible aux Guinéens ?

Rien n’est moins sûr et c’est peut-être pour eux la seule voie du repentir car tout porte à croire que nous ne sommes pas au bout de nos cauchemars avec Cellou Dalein Diallo qu’il nous prépare d’autres coups fourrés et foireux plus tordus et qu’on est loin d’avoir pris toute la mesure de sa capacité à surpasser le possible et l’admissible pour arriver à ses fins. Que va-t-il dire, faire ou inventer demain ? Une question à Dix mille francs guinéens qui devrait préoccuper chacun de nous au plus haut point.

Personne ne nous fera croire que Cellou Dalein Diallo ne mesure pas la portée de ses propos de Chicago et que sa langue a tout simplement fourché. Ce serait nous faire l’injure de nous prendre pour plus sots que nous ne le sommes et rabaisser Cellou à un niveau de nanisme politique et intellectuel inacceptable. S’il s’agit d’un dérapage, et c’est bien plus, il est calculé et a été voulu. Avec quelles intentions et pourquoi ? Il est impérativement de notre responsabilité de chercher à comprendre le pourquoi et les implications d’un tel comportement si nous ne voulons pas prendre le risque de nous réveiller demain avec bien pire. Il ne faut pas se faire d’illusions là-dessus et se contenter seulement de désapprouver ou de dénoncer. Il faut agir. Maintenant !

A méditer par chaque Guinéen et par tous.

Karamba Diakhabi