A peine créée, la coalition des partis politiques dénommée UPP (Union des Partis Politiques) a demandé « à soutenir et à accompagner la transition par des propositions et des initiatives salvatrices ».

Dans cet ordre d’idée, l’UPP à travers son porte-parole, Dr. Koureissy Condé, a fait savoir, ce lundi, qu’elle a adressé un courrier au président de la transition, portant sur la demande d’élargissement du nombre de conseillers qui ira de 82 à 114. « Nous avons constaté que fondamentalement que l’ensemble des composantes de la société civile ont 70% dans le CNT et l’ensemble des forces politiques de la classe politique, 18% avec les forces de la défense et de la sécurité. Ceci crée un déséquilibre dans l’approche et l’examen des questions, mais aussi dans l’atmosphère qui doit prévaloir au travail de fond sur les fondamentaux d’une transition », a expliqué le leader du parti ARENA.

Selon lui, une lettre a également été adressée à toutes les plateformes pour la création d’un forum politique de l’entente qui va réunir l’ensemble des partis, coalitions et plateformes politiques autour des questions essentielles liées au bon déroulement de la transition.

Pour terminer, Dr. Koureissy Condé a fait savoir que « la plateforme UPP engage des initiatives et des démarches auprès des autorités de la transition, des organisations régionales, religieuses, des partis politiques, et de la société civile d’une manière générale afin de trouver le chemin,  la voix et identifier les points d’entente qui nous permettront de soutenir la transition de façon positive et éviter les frustrations, les incohérences, les malentendus pour permettre à la Guinée de donner un exemple aux autres pays africains en ce qui concerne la gestion d’une transition ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com