Des membres de la direction de Webb Fontaine Guinée en compagnie des représentants de la direction nationale des douanes de Guinée étaient face aux journalistes, à la maison de la presse de Kipé, ce vendredi 4 février. L’objectif était de présenter les objectifs du Guichet Unique du Commerce Extérieur de Guinée (GUCEG), parler des résultats de 2020-2021, ainsi que les actions prévues pour 2022.

Le GUCEG est une plateforme mise en place courant 2019, par le gouvernement en partenariat avec Webb Fontaine Group, pour la facilitation des opérations d’importation et d’exportation en République de Guinée. Ce guichet a pour objectif principal de fédérer l’ensemble des acteurs du commerce extérieur.

Dans son intervention, le Directeur général de Webb Fontaine, Mamoudou Diané a souligné qu’en plus du fait que le GUCEG permet à la Guinée de bénéficier de l’avantage concurrentiel vis-à-vis des pays de la sous-région, « ce projet, dit-il, tient également compte des recommandations de l’organisation mondiale du commerce et celle de l’organisation mondiale des douanes ».

Selon lui, « depuis la date de lancement officiel du projet (septembre 2019), nous avons déployé plus d’une vingtaine de fonctionnalités dont entre autres le site web qu’on appelle l’adresse, la gestion des statistiques, le paiement en ligne des droits et taxes, l’obtention des quittances, les paiements des redevances des DDI- DDE ». Tout en rappelant qu’« avant GUCEG les acteurs intervenant autour de la logistique du commerce extérieur étaient obligés de faire la navette entre les différents services manuellement pour les procédures de traitement de tout dossier lié à l’import et à l’export. Mais avec le guichet unique, cela est révolu. Nous avons simplifié et digitalisé les procédures. Nous avons réussi à faire adhérer tous ces acteurs autour d’une même plateforme… »

En tant que Directeur général du GUCEG également, M. Diané a fait savoir que ces différentes actions ont permis « de mettre la transparence et la bonne gouvernance dans ce que nous faisons. Ça a permis aux usagers, particulièrement les opérateurs économiques, les transitaires et les déclarants d’avoir une visibilité réelle sur le processus de traitement de leurs dossiers, du point initial au point final. Ça nous a également permis de réduire le coût pour nos usagers… »

De son côté, M. Anselme Kamaradirecteur projet, a énuméré quelques actions prévues par le GUCEG pour cette année (2022). « Déjà, dit-il, nous avons intégré dans la plateforme tout le processus d’importation et exportation des médicaments, donc nous allons continuer pour d’autres licences d’importation. Notamment les importations relatives aux licences qui sont délivrées par le ministère du commerce sur l’importation des vivres. Nous allons également intégrer dans la plateforme les licences qui sont délivrées par le ministère de l’environnement, le ministère des mines… »

Et de poursuivre : « ensuite nous allons mettre des postes de proximité au niveau des postes-frontières. Donc il y aura des internet cafés que nous allons mettre au niveau des postes-frontières. Notamment le poste-frontière de Kouré Mali, de Pamalape, de Sambailo, on a 6 postes-frontières au niveau desquels on aura des représentations du guichet unique. »

« Nous allons continuer sur le suivi et rapatriement de devise à compter du mois prochain avec la collaboration de la Banque centrale. Nous allons également continuer toute la facilitation au niveau du port en réduisant considérablement le délai de sortie des marchandises », a ajouté M. Kamara.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com