Ce mardi 14 novembre, les membres de la Cellule de communication du gouvernement (CCG) ont été au rond-point du quartier Hamdallaye, dans la commune de Ratoma, où ils ont procédé à la distribution aux passants, du deuxième numéro du Bulletin du gouvernement.

Visant à informer les citoyens sur les actions réalisées par chaque département ministériel, l’objectif est également de mettre en place un moyen à la disposition des citoyens, afin qu’ils puissent apporter des améliorations et des suggestions à ce magazine, qui en est à son édition du mois d’octobre.

Deuxième du genre, cette initiative ravit les citoyens qui ont reçu ce bulletin pour la première fois et qui, grâce à ce document, comptent se renseigner avec plus de simplicité.

Pour Ahmed Diabaté, qui a reçu son exemplaire et qui a commencé aussitôt à le parcourir, « c’est très intéressant pour moi ainsi que pour peuple qui n’est pas renseigné ; c’est un grand pas pour le pays, de savoir ce que le gouvernement fait pour le pays, c’est un très bon début », avant de conclure en se demandant « seulement, on ne sait pas si cela va continuer ».

Quant à Camara Fodé Marcel, bien qu’il apprécie ce magazine, il apporte cependant une remarque : « Mais il faut construire des bibliothèques dans les quartiers et les alimenter avec ces magazines ; d’aucuns pourront venir à la recherche du savoir et de l’information, puisque ce n’est pas tout le monde qui a le temps de se le procurer. »

A la question de savoir si ce seul document suffit à l’information de la population, Conté Fodé donne son avis : « Il y a un manque de communication dans ce pays, et c’est pour cela les gens se révoltent souvent, c’est ce qui provoque des rumeurs, l’inquiétude, des problèmes. Tant qu’il y aura un manque de communication. Il faut qu’elle passe également dans les medias. Vous savez que chez nous la population est analphabète, donc sans information les gens seront toujours là à dire des choses comme ‘’le gouvernement ne travaille pas’’. Pour le magazine, il faut que nous prenions le temps de le lire, pour savoir le fond. »

A noter que ce magazine sera distribué dans d’autres endroits publics, comme les aéroports, départements ministériels et ambassades, pour une plus large diffusion.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com  

 

 

Publicités