Le ministre de la Culture et des sports a levé un coin du voile sur les activités de Conakry, ‘’capitale mondiale du livre’’, notamment pour ce qui est du budget de cet événement. Il a indiqué que la bibliothèque nationale fait partie des infrastructures prévues dans le cadre de cette célébration. Tout en révélant que les voyages officiels organisés par le comité ont coûté 1 milliard de FG.

Pour Siaka Barry le budget de cette activité s’élève à près de 60 milliards de francs guinéens. L’Etat guinéen et les partenaires techniques et financiers seront les principaux pourvoyeurs de ce budget. « Le gouvernement reste le pourvoyeur de la moitié de ce budget, soit 50% qui donc totalise 30 milliards et l’autre moitié va être recherchée auprès partenaires techniques et financiers : l’Unesco, l’OIF, la France, l’Allemagne, l’Angleterre, les Etats unis…», a souligné le ministre Siaka Barry. Il précise qu’une fois que les 60 milliards seront regroupés, ils accompagneront tout le processus de Conakry ‘’capitale mondiale du livre’’, qui a officiellement démarré le 23 avril 2017 et prendra fin le 22 avril 2018. « Donc c’est un budget pour une année, ce n’est pas seulement l’activité d’ouverture, c’est l’ensemble du processus y compris le processus de construction des infrastructures », a-t-il dit.

Puis d’ajouter qu’à ce jour l’Etat guinéen a mis à la disposition de Conakry ‘’capitale mondiale du livre’’, près de 15 milliards de francs guinéens. Dans un premier temps, son département a approuvé le décaissement de 2 milliards de francs guinéens. Ces deux milliards a-t-il dit ont servi à la logistique, à l’hébergement et à l’accueil des étrangers. « Ces deux milliards étaient venus déjà trouver un autre milliard que le ministère du Budget avait décaissé pour la première fois, qui était destiné aux activités de la communication, à la visibilité de l’évènement au début de l’année, aux préparatifs, aux voyages officiels », a expliqué Siaka Barry.

Parlant des infrastructures, il a ajouté que la construction de la bibliothèque nationale en 2016 a coûté 3 milliards FG. Puis il a fait savoir que le projet de construction d’une autre bibliothèque dénommée Djibril Tamsir Niane est à 90% de la réalisation à hauteur également de 3 milliards FG. « Ce qui fait déjà 6 milliards, qui s’ajoutent aux 8 milliards de dotation budgétaire que l’Etat a accordée à Conakry ‘’capitale mondiale du livre’’. Ça fait déjà 14 milliards et en ajoutant l’autre milliard qui était destiné au voyage et communication de l’année dernière, ce qui fait les 15 milliards», a précisé le ministre de la Culture et des sports.

Richard TAMONE (Le Démocrate)

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici