Mme Djénab conté, la mère de Issiaga

Issiaga, la trentaine, aurait été tué par son codétenu, hier mercredi, dans un violon de l’escadron no 18 de la gendarmerie de Cosa (Conakry), nous rapporte sa famille.

Le jeune-homme a été incarcéré le 30 juin dernier. «Mon fils s’est énervé contre moi soi-disant que je refuse de l’aider à avoir du travail ; c’est au cours de ces discussions, qu’il a poussé quelqu’un de passage sur la moto qui est tombé. Il paraîtrait que ce dernier est un militaire. C’est ainsi que le monsieur est allé se plaindre à l’escadron de Cosa et mon fils a été conduit en prison», a témoigné Mme Djénab conté, la mère de Issiaga.

Avant d’ajouter : « En route pour le marché mercredi matin (hier, ndlr), j’ai été interpellée par le chef de quartier et le chef de secteur qui étaient tous chez moi. Quand je suis revenue, je leur ai demandé qu’est ce qui ne va pas? C’est ainsi un jeune est venu pour m’annoncer que mon fils a été tué en prison, tout en me confiant que ses parties génitales ont été coupées par un jeune avec qui, il partageait la même cellule.»

Hadja Aïssatou Kalia Diallo

La cheffe de quartier de Simbaya 1, Hadja Aïssatou Kalia Diallo, dit avoir été « informée par mon chargé de la jeunesse qui m’a dit qu’on a appréhendé un jeune qui voulait tuer une vielle femme, il a été conduit par les citoyens à la gendarmerie, ils l’ont mis dans le violon. Après il y a un autre jeune qui a retiré le téléphone d’une femme, il a été pourchassé, on l’a envoyé à la gendarmerie, ils les ont mis dans le même violon. Maintenant vers 2h du matin, que le jeune qui voulait tuer la vielle, a arraché quelque chose au niveau de la porte, il s’est jeté sur le jeune. Ils se sont battus, mais comme il était plus fort, il a éliminé le jeune», a-t-elle relaté à son tour.

D’après nos informations, le corps de la victime serait à la morgue de l’hôpital Ignace Deen et le dossier à la brigade de recherche de la Gendarmerie.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

2 Commentaires

Comments are closed.