Un incendie a ravagé, mardi 28 juin 2022, la « meublerie » de la société LIPCO dans la commune de Kaloum à Conakry.

Le hangar qui abritait les meubles et autres électroménagers est parti en fumée. D’importants dégâts matériels ont été constatés sur le terrain. Mais aucune perte en vie humaine n’est à déplorer.

Les sapeurs-pompiers du public et du privé ont associé leurs efforts pour combattre ce feu qui ne semblait pas vouloir s’éteindre. Jusqu’au moment où nous quittions les lieux (13h) le feu n’était pas encore maîtrisé. Les propriétaires des locaux n’ont voulu faire aucun commentaire.

Cependant, le lieutenant-colonel, Mohamed Camara, directeur général de la Protection civile nous a fait le point. « Pour le moment, on ne peut pas vous dire la cause de l’incendie. Comme nous sommes à côté, on était dans notre caserne. Dès qu’on a vu la fumée, on est directement venu. Donc on ne peut pas parler de retard. On a appelé les renforts. Il y a tous les pompiers de Conakry qui sont présents ici », a-t-il expliqué.

Il a aussi regretté le fait que les gens ne prennent pas des précautions : « On a toujours conseillé la population. Les gens refusent les visites de prévention chez eux. Il y a de ces établissements, il y a aucune mesure de sécurité d’incendie dans les entreprises. S’il y avait des extincteurs au début du feu, les travailleurs pouvaient se battre. Et faire aussi un bâtiment où il n’y a même pas de porte, c’est grave. S’il y avait des visites de préventions on aurait pu leur dire, c’est à tel endroit qu’il faut mettre les extincteurs, c’est à tel endroit qu’il faut mettre les produits toxiques, mais comme ça, ce n’est pas facile. »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com