La première session 2022 du Comité national de facilitation des transports et transit routier inter-Etats (CNFTTRIE) s’est tenue dans un réceptif hôtelier de la place, ce jeudi 26 mai.

Selon Dr Ibrahima Adama Camara, président du CNFTTRIE, « l’objectif principal que poursuit le comité national de facilitation des transports et transit routiers de inter-états, est d’assurer l’efficacité des opérations de trafic en transit sur nos différents corridors routiers et garantir la promotion du commerce intra-communautaire ».

Ibrahima Adama Camara

Au cours des échanges, selon Dr Ibrahima Adama Camara, « il est question de réaliser que nos corridors routiers, au-delà des corridors de transports doivent être des corridors économiques avec la particularité du corridor Conakry-Bamako qui est stratégique pour notre économie nationale. Car il est évident que l’économie d’un pays sans littoral comme le Mali, représente une valeur ajoutée pour l’économie du pays de transit ».

Macki Guissé, directeur général adjoint du Conseil Guinéen des Chargeurs, a rappelé que « l’une des missions du Conseil Guinéen des Chargeurs, est sa participation au développement et la facilitation du transit international des cargaisons maritimes, ferroviaires et terrestres avec la réalisation d’infrastructures logistiques d’appuis aux chargeurs sur les corridors routiers de transit en vue de sécuriser la marchandise, le conducteur et maintenir la fiabilité mécanique des camions. Il faut rappeler depuis l’installation du Conseil national de facilitation des transports et transit routiers inter-états, les missions et activités dudit comité ont été accompagnées, soutenues et financées par notre direction. Je voudrais vous rassurer de la totale et indéfectible disponibilité de la direction générale du Conseil Guinéen des Chargeurs à œuvrer pour la réussite du comité national de facilitation des transports et transit routiers inter-états de notre pays ».

Patrice Toupou

Les travaux de cette session ont été lancés par Patrice Toupou, secrétaire général du ministère des Infrastructures et des Transports. Dans son intervention, il rappelle que « de sa création en 2019 à nos jours, il est à reconnaître que ce comité a rempli positivement sa mission en s’investissant malgré quelques difficultés financières dans l’information, dans la sensibilisation des agents en charge du contrôle et les axes routiers inter-États et interurbains de notre pays. Aussi, en collaboration avec les structures concernées par le commerce de transit, il s’est impliqué dans la résolution de multiples difficultés et obstacles rencontrés par les Chargeurs, les transports routiers et les différents axes routiers. Ce qui fait de ce comité, l’instrument le plus efficace de facilitation et de l’assistance aux chargeurs nationaux. À cet effet, il est important d’accompagner cette structure dont la mission contribue largement à l’amélioration, la fluidité des trafics routiers et inter-états et à promouvoir le commerce transfrontalier. Soyez certains que mon département et ceux de nos partenaires de terrain ne ménageront aucun effort pour vous accompagner pour la poursuite de notre mission. Sur ce, je déclare ouverte la première session annuelle du comité national de facilitation des transports et transit routiers inter-états de Guinée ».

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199