Ce sont au total 104 bacs à ordures de 18 m³ chacun, que le ministère des travaux publics vient d’offrir à  l’Agence nationale d’assainissement de salubrité publique (ANASP), ce samedi 02 mai 2020. Jusque-là, les ordures ménagères étaient déposées directement dans les caniveaux et sur la route, un acte qui cause des préjudices au réseau routier guinéen.

Pour mettre fin à ses mauvaises pratiques, le  département guinéen des travaux publics, dans le cadre son programme de réhabilitation, d’entretien et de la protection du réseau routier a initié la mise à disposition d’équipements destinés à réceptionner les roches d’ordures ménagères. Selon le constructeur des bacs, si l’entretien est bien fait la durée de vie des bacs va au-delà de 10 ans.

Le ministre Moustapha Naité s’est fait représenter à cette cérémonie de remise par le directeur national de l’entretien routier M. Saa Yolande. « L’entassement des ordures dans les caniveaux, sur les chaussées et sur les bas-côtés des échangeurs… détruit systématiquement notre patrimoine routier. Il faut y veiller régulièrement pour empêcher cette agressivité causée à l’endroit du patrimoine routier car la route n’est pas un produit éternel. Elle a besoin de vigilance et d’entretien, elle coûte chère et surtout trop chère pour les pays en voie de développement », a expliqué le directeur.

« Déjà en 2018, poursuit-il, les torts causés à la route du fait de la mauvaise gestion des ordures : obstruction des caniveaux, dépôt des ordures sur les chaussées, bourrage des ouvrages… sous-terrain, incendie des ordures sur les chaussées etc. ont été évalués à plus de 70 milliards de GNF par nos services, (…) », a fait savoir M. Saa Yolande. « Monsieur le ministre des travaux publics recommande vivement que ces nouveaux bacs à ordures de grande capacité soient placés sur les artères principales et dans des lieux qui ne puissent nuire au bon fonctionnement des routes », conclut-il.

De son côté, le directeur général de l’agence nationale de l’assainissement et de la salubrité publique, Sory Camara, a reconnu les mérites et l’engagement du ministre Moustapha Naïté dans le domaine de l’assainissement. Il a promis également au donateur que les équipements seront utilisés dans les règles de l’art et les recommandations du ministre seront prises en compte.

« Une ville assainie suppose la combinaison d’un certain nombre de facteurs : les équipements, les infrastructures améliorées, le financement pour soutenir le processus de la dynamique engagée. Mais vous avez aussi la sensibilisation, l’esprit citoyen… Donc, c’est tout un ensemble qui fera qu’on parviendra à faire de notre ville une ville propre. Déjà les équipements que nous venons de recevoir vont apporter un plus dans la mise en œuvre de notre stratégie », a  déclaré le directeur général de l’ANASP.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199