C’est à travers une cérémonie présidée par la ministre de l’Information et de la communication, Rose Paula Pricemou, que les récipiendaires de la 6ème Édition du prix Hadiatou Sow du journalisme, initié par la structure Alliance femmes et médias (AFEM) ont été connues, ce vendredi dans un complexe hôtelier de Conakry.

Les candidates au nombre de 11, venant de différents médias, ont concouru à travers les thèmes suivants : viol, insécurité, santé et citoyenneté.

Selon Ibrahima Sory Traoré, président du jury, les candidates ont été évaluées à travers des critères, tels que : « le lien de l’article avec les thèmes annoncés par appel à candidatures; la dimension, la  recherche d’informations, etc. »

Avant de donner les noms des lauréates de cette Édition, qui sont :

Presse écrite, Asmaou Barry, Lynx.
Prix télévision, Hadiatou Barry, RTG
Prix photographe de presse, Fatoumata Mabinty Touré
Prix Camerawoman, Rachette Tedouno, RTG
Prix technicienne TV, Kadiatou drame, RTG
Prix spécial, Archives et documentations, Hadja Yayé Haby Barry
Prix spécial, Pionnière, Oumoul khairou cherif

Félicitant les lauréates, Monique Curtis, présidente d’AFEM, a donné le contexte et le rôle de ce prix. « Le prix Hadiatou Sow du journalisme vient d’un constat amer. Des femmes journalistes peu souvent mises en avant, des femmes de médias peu présentées dans les instances dirigeantes des médias… C’est le point de départ du prix Hadiatou Sow du journalisme porté par l’Alliance femmes et médias, pour une valorisation, une visibilité du travail des femmes dans les médias », a-t-elle expliqué.

Hadiatou Barry, récipiendaire du prix de la télévision s’est dite, « très honorée d’avoir ce prix dans la catégorie du COVID-19, parce que j’ai produit un sujet sur l’automédication en période de pandémie de COVID-19. Je dédie ce prix à toutes les femmes journalistes qui sont dans ce pays ».

Pour la ministre, Rose Pola Pricemou, ce genre de cérémonie mérite toute son attention. « Je préside ce genre de cérémonie avec enthousiasme. Parce que pour moi, ce rendez-vous n’est pas un simple rituel qui représente chaque année des femmes et filles de talents. Il s’agit surtout pour nos sœurs de s’affirmer dans un métier longtemps réservé aux hommes », a-t-elle dit.

Avant de rassurer « de la volonté ferme du gouvernement guinéen à travers mon département à accompagner toutes les initiatives visant à promouvoir l’excellence dans le domaine de l’information et de la communication ».

Quant à Hadiatou Sow dont le prix porte le nom, se disant fière, elle a encouragé les lauréates à continuer ainsi. « Je félicite les heureuses récipiendaires qui d’ores et déjà ont un immense défi à relever. Celui de rester au devant de la scène, pour susciter d’autres vocations », a-t-elle conseillé.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com