Ce vendredi, les agents des gardes communales ont été aperçus à plusieurs endroits de la commune de Matoto, en train de procéder à la casse des baraques réinstallées par les citoyens dans les endroits anciennement dégagés par l’ancien gouvernement.

Ces actions sont intervenues notamment, à Sangoyah Rail, mais aussi en périphérie de l’aéroport international de Conakry, sur la transversale 2, où les citoyens avaient reconstruit des baraques.

Il est important de signaler que tout récemment, le CNRD dans un communiqué datant du vendredi 8 octobre avait demandé « à la population de libérer immédiatement les emprises publiques ».

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com