Un atelier de formation des volontaires et agents de sensibilisation du projet “Riposte solidaire multi-acteurs contre le COVID-19 à Conakry”, s’est ouvert ce mardi 7 juillet 2020, dans un réceptif hôtelier. Il est organisé par ONU-Habitat à travers son projet -Satina villes durables-. Dans un premier temps, le projet se concentrera sur une quinzaine de quartiers défavorisés et sites populaires des cinq communes de la ville de Conakry pendant une période de deux mois.

Cette formation réservée à 16 agents issus des volontaires des nations unies et du ministère de la ville et de l’aménagement du territoire, portera sur la conduite d’une évaluation de l’impact socio-économique de la pandémie dans les quartiers précaires de Conakry, l’engagement communautaire et la prévention contre le COVD-19. Ces 16 personnes sont réparties en deux groupes pour suivre la formation par respect des mesures de distanciation sociale.

Selon la Coordinatrice nationale de SANITA Villes Durables d’ONU-Habitat en Guinée, Mme Nene Mariama Baldé, « l’objectif général est de mobiliser les acteurs privés, publics et communautaires pour soutenir les efforts du gouvernement dans la lutte contre la pandémie du COVID-19 en faveur des personnes vulnérables et des établissements humains ».

Cette intervention vise à soutenir le Plan national de lutte contre le COVID-19 lancé par le gouvernement de la République de Guinée. Elle se fixe pour objectif de sensibiliser au moins 5000 des ménages les plus défavorisés à Conakry. Elle doit également permettre la distribution de 75 mille masques, une cinquantaine de kits de lavage des mains et du savon.

Kerfala Touré, directeur général du bureau des stratégies de développement au ministère de la ville et de l’aménagement du territoire a présidé la cérémonie de lancement de cet atelier. « Chers participants, la présente formation a pour but de vous permettre d’accomplir de manière efficace et professionnelle. La mission pour laquelle vous avez été choisis. C’est pourquoi je vous exhorte à suivre attentivement les thèmes qui vous seront présentés et vous impliquer dans les débats pour tirer le meilleur parti de cette formation qui est un renforcement des capacités supplémentaires, qui va vous permettre de mener à bien votre mission », a-t-il déclaré aux participants. 

Le coût global du projet est de 100 mille dollars, avec une participation à hauteur de 40 000 euros de l’Union Européenne.

Communiqué-de-presse-atelier-covid-vf

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199