Accusé d’avoir rendu public, des images à caractère « pornographique » de son ex copine, Idrissa Diallo, âgé de 19 ans et élève en terminale sciences mathématiques a été présenté ce mardi soir à la presse, dans les locaux de la DPJ, par l’Office de protection du genre, de l’enfance et mœurs (OPROGEM).

Chargé de la procédure, Ibrahima Ali Faques, commissaire de police, chef de département Protection genre et enfance au niveau de l’OPROGEM, a indiqué: « C’est un élément qui est poursuivi pour atteinte à l’image d’autrui ; atteinte à la pudeur publique, suivi de viol. C’est un jeune du nom d’Idrissa Diallo qui est élève, âgé de 19 ans, selon sa déclaration, parce que nous n’avons pas pu avoir avec ses parents l’extrait de naissance pour affirmer son âge. Qui a eu des relations avec une demoiselle âgée de 18 ans en temps réel maintenant, Il y a trois ans.  Mais ces relations ont été des relations filmées. C’était une sorte de vidéo pornographique. C’est au courant du mois de mars 2020, qu’il a commencé à publier ces photos-là à travers des réseaux sociaux, en les envoyant à certaines des copines de la victime. »

Le commissaire renseigne qu’Idrissa « reconnait (les faits), quand on a eu à visionner la vidéo avec lui, parce que les preuves étaient là avec les témoignages ».

Idrissa dit avoir agi par vengeance d’un affront qu’il a subi de la part de son ex copine : « On me reproche la diffusion d’une vidéo faite avec une copine, il y a de cela trois ans. J’ai transféré la vidéo à ses amies. Selon ses affirmations, elle m’accuse d’être l’auteur. Il s’est passé une chose entre la fille et moi. Elle a donné mon numéro à des gens. Il y a 13 numéros différents qui m’appelaient pour insulter ma maman, je ne sais pas pourquoi. Moi aussi, pour me venger d’elle, c’est pourquoi j’ai fait ça.»

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com