Le corps de Mohamed Fodé, 20 ans, menuisier a été retrouvé ce jeudi devant son habitation, à Hamadallaye, dans la commune de Ratoma en banlieue de Conakry.

Selon Moussa Touré, celui qu’il estime être son fils adoptif a fait des révélations avant de rendre l’âme. « C’est mon fils adoptif. Il venait dans la grande famille à Matam pour aider sa maman à faire la lessive. Il est rentré dans une concession, a salué les habitants et a demandé de l’eau à boire. Il y a un gars qui l’a insulté et lui a dit que c’est vous qui volez les gens. Il leur a dit que lui, il n’est pas voleur, qu’il leur a juste demandé de l’eau. C’est ainsi que ce dernier a appelé les gens sur lui. Et ils l’ont frappé. Et ils l’ont chassé. Il est venu en se trainant jusqu’à se coucher là. On m’a appelé au téléphone. Je lui ai demandé ce qu’il y avait ? Il m’a dit qu’on l’a frappé derrière ici.  Moi je suis directement parti faire une enquête et jusqu’à retourner là où on l’a frappé », a-t-il relaté à notre micro.

Avant d’affirmer qu’il s’en remet à la justice pour que lumière soit faite sur cette affaire : « Moi je me suis plaint à l’autorité, je suis derrière eux. »

A son tour, le Lieutenant Sidibé Yamoussa, coordonnateur des sapeurs-pompiers de la commune de Ratoma, chargé des opérations, dit ne pas savoir les raisons du décès du jeune- homme : « On ne sait pas réellement ce qu’il s’est passé. C’est à la gendarmerie et à la police de réellement nous situer par rapport à ce drame. »

« Depuis le matin, j’étais en mouvement, il y avait un accident mortel à Enta, j’ai transporté le corps à la morgue d’Ignace Deen. De là, on m’a appelé pour me dire qu’il y a eu un accident aussi en face de l’université de Sonfonia ; là j’ai trouvé qu’il y a un enfant de 5 ans qu’un camion vidangeur a accidenté. J’ai transporté ce corps à la mosquée de Yattaya. C’est suite à cela que j’ai été appelé pour un cas de découverte de corps. Je suis venu et j’ai trouvé que la médecine légale et la brigade de recherche avait terminé leur travail. Moi ce qu’il y a à ma charge maintenant, c’est de transporter le corps à la morgue d’Ignace Deen pour des fins d’enquêtes. Pour le moment », a-t-il enfin indiqué.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com