Un incendie a ravagé dans la nuit dernière quatre boutiques au quartier Yimbaya école, commune de Matoto.

Selon les témoins, le feu est parti de l’exposition du transformateur situé au-dessus des magasins endommagés. Le câblage incandescent une fois sur le toit des magasins a provoqué l’incendie.

Il s’agit entre autres, d’une autre de vente de produits cosmétiques et d’alimentation générale.

Camara Mohamed Ambrosini, président de la jeunesse de Yimbaya École a rappelé les circonstances. « On ne comprend plus rien à Yimbaya. C’est à partir de 23h qu’avec un court-circuit, le transfo de EDG installé vers Maguette (école privée NDLR) a pris feu. Ĺe feu a endommagé les boutiques. Il y a eu d’importants dégâts matériels », a-t-il mentionné.

Avant de poursuivre : « nous demandons à l’état de venir au secours. Sinon ce n’est pas bon pour les riverains. Et à EDG, nous leur demandons de veiller sur leurs installations. »

Komano Alexis, ayant une prestation non loin des boutiques incendiées, a révélé une autre réalité. « Le transfo là, ça fait 10 ans, on n’a pas eu de problème avec. Mais nous avons constaté que depuis qu’ils ont commencé à installer ces ampoules destinées à éclairer le quartier, les mauvais branchements ont sans doute donné libre court à l’incident d’aujourd’hui », a-t-il accusé.

Le feu a été maîtrisé grâce au concours de la jeunesse du quartier et des sapeurs-pompiers. Au moment où nous quittions les lieux, la gendarmerie et la police montaient la garde pour décourager d’éventuels brigands.

Certains profitant toujours du malheur des autres, « à l’occasion de ce genre de situation, il y a toujours des infiltrés. Ils sont venus mais pas dans l’intention d’éteindre le feu. Mais pour venir prendre les biens. Nous avons pu interpeller un jeune ici avec la somme d’un million de francs guinéens. Demain nous ferons le compte rendu au chef de quartier », a révélé par ailleurs le président de la jeunesse de Yimbaya École.

Pour rappel, un autre incendie a fait un mort et des dégâts matériels importants dans la même zone vendredi dernier.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com